Vous êtes ici

Un Fonds Auvergne durable abondé par un emprunt obligataire

Un emprunt obligataire et populaire pour abonder un Fonds Auvergne durable. L'annonce a été faite par René Souchon, président de Région, en clôture du forum « Graines d'emplois » qui a réuni quelque cinq cents participants cette semaine.

Un forum riche en échanges et propositions diverses émanant aussi bien de politiques, que de chefs d'entreprises, des acteurs de la formation ou du sport.

« Ce forum participe de cette volonté de changer l'Auvergne, de la rendre juste et grande. Ce qui, audelà du slogan, démontre notre attachement à la justice sociale et à l'ambition partagée par les Auvergnats vis-à-vis de leur région », a souligné René Souchon en accueillant les participants.

Tout en détaillant les diverses aides régionales « qui ont permis la création ou le maintien de 7.000 emplois depuis 2006 », René Souchon a rappelé l'objectif de « Graines d'emplois » : « L'idée est de franchir une nouvelle étape à travers une démarche collective qui a pour ambition de préparer l'avenir en anticipant sur les emplois de demain ».

Le nouveau préfet de Région, Francis Lamy, n'a d'ailleurs pas hésité à saluer cette initiative face à « un enjeu majeur pour la croissance et la compétitivité ». Francis Lamy n'a pas non plus oublié de rappeler l'action de l'État en faveur de l'Auvergne avec « 700 millions d'euros mobilisés pour l'emploi ».

Il a également parlé apprentissage avec le plan régional de développement des formations professionnelles.

En fait, un contrat d'objectif et de moyens, liant l'État et la Région que Francis Lamy souhaite signer prochainement avec René Souchon.

La formation constitue aussi pour une priorité pour le préfet de Région. Ce contrat devrait permettre de « structurer les actions de formation et d'assurer un développement cohérent des filières de formation ».

En confirmant l'ouverture du pôle aéronautique à l'automne 2013, René Souchon a souhaité voir aussi naître un pôle de formation aux métiers de la rééducation.

Une « initiative forte » qui se traduira par un appel à projet pour la création d'une école d'ergothérapeute.

Si le Fonds Auvergne durable doit permettre aux petites entreprises de s'investir davantage dans l'innovation, de booster leur développement, le but est d'en faire un guichet unique de toutes les aides à la création, au développement et à l'implantation des entreprises dans la région.

Il a ainsi indiqué vouloir lancer un appel à projet national pour favoriser l'implantation en Auvergne d'entreprises faisant appel aux usages numériques.

Mais pas seulement. Ce forum a permis de pointer différents secteurs comme l'économie de proximité ou la stimulation de la filière bois avec l'implantation de nouveaux opérateurs de construction bois. Des mesures qui seront débattues lors de la prochaine session du Conseil régional, les 20 et 21 juin.


Un emprunt populaire attractif

René Souchon l'a confirmé en clôture. La Région va créer un Fonds Auvergne durable qui sera abondé par un emprunt obligataire. « Un emprunt populaire, ouvert à tous, garanti par l'institution régionale et qui permettra aux Auvergnats de se mobiliser en direction de l'économie régionale et des entreprises auvergnates », a souligné René Souchon. Sont plus particulièrement concernées les PME et les TPE « désireuses de s'approprier l'innovation ». Se voulant plus attractif que « les outils d'épargne classique » cet emprunt devrait permettre de dégager entre 20 et 30 millions d'euros qui s'ajouteront aux 15 millions actuellement dévolus aux aides aux entreprises.


Source : La Montagne