La filière aéronautique et spatiale en région

Publié le 05/11/2018

Première région industrielle de France, Auvergne-Rhône-Alpes compte 350 entreprises, Pme et grands groupes, spécialisées dans le secteur aéronautique qui représente 30 000 emplois et 3,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires. 

Première région industrielle de France, Auvergne-Rhône-Alpes compte 350 entreprises, Pme et grands groupes, spécialisées dans le secteur aéronautique qui représente 30 000 emplois et 3,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires. 

aeronautique auvergne rhone alpes

Des groupes internationaux tels Michelin, Aubert&Duval, Constellium, Dassault Aviation, Hexcel, SKF, Thalès, Safran, Zodiac Aerospace côtoient des entreprises locales telles Auvergne Aéronautique, Duqueine, NSE, Rexia, Sun aero, Radiall, Nicomatic…
Toutes fournissent les grands constructeurs mondiaux Airbus, Boeing, Bombardier, Embraer, Dassault, et sur tous les programmes : avions, hélicoptères, lanceurs, ou encore les satellites.

Les premières assises réguionales, qui se tiennent ce jour à Lyon, permettront d'affiner l’état des forces en présence, d’établir les enjeux d’innovation et de performance nécessaires à son développement et enfin d’évoquer les enjeux de compétences et les difficultés de recrutement. Les professionnels évaluent à plus de 1 000 le nombre de recrutements par an dans la région.

Créé en 2014, sous l'égide de la Région Auvergne et du rectorat d'académie pour structurer l'offre de formation aéronautique, le Campus d’Aulnat constitue un réseau d’établissements, avec le lycée Roger-Claustres, Polytech Clermont, proposant des parcours de formation initiale et continue, travaillant notamment avec deux partenaires historiques, l'Atelier industriel de l'aéronautique et la compagnie Hop, dont il encadre les apprentis.

À Ambérieu dans l’Ain, la Région porte également un projet de campus de formation qui pourrait ouvrir dès juin 2019 sur un ancien site militaire de l’armée de l’air, en partenariat avec le cluster aéronautique et les organismes de formation. Objectifs : susciter des vocations et attirer les talents vers les filières industrielles qui n'ont pas toujours une bonne image auprès des jeunes.

Source : auvergnerhonealpes.fr

Une filière qui recrute !