Vous êtes ici

AMENAGEMENT ROUTIER : LES DERNIERS PROJETS A L'ETUDE

contournement nord-ouest vichy

Après la liaison autoroutière et le contournement Sud-Ouest, reste la partie Nord-Ouest, et Creuzier-le-Neuf. Deux projets au stade des études. Et sous haute surveillance.

contournement nord-ouest de vichy

Toujours aussi vigilante. Mais peut-être plus optimiste que jamais. Sur le pont depuis 18 ans, l'Association de promotion des liaisons RN7\A71\A89 desservant le bassin de Vichy, qui regroupe une vingtaine de communes, des collectivités, des chambres consulaires et des associations de riverains, voit les projets aboutir, les uns après les autres. À un train de sénateur, certes. Mais comme le dit l'adage, mieux vaut partir à point.

« Nous sommes toujours motivés »

Deux derniers chevaux de bataille aujourd'hui : le contournement Nord-Ouest (CNO) de l'agglomération de Vichy, et celui de Creuzier-le-Neuf. Respectivement sous maîtrise d'ouvrage de l'État et du Département. Deux projets au stade d'études ( lire par ailleurs), et qui devraient être réalisés concomitamment. À l'aube des années 2020, au mieux.

« Nous sommes toujours motivés, reprend Patrick Montagner, maire d'Abrest et vice-président de Vichy Communauté en charge des liaisons routières. Pour le CNO, nous avons relancé le dossier en 2014, nous l'avons porté à Matignon, et on a réussi à faire repartir les études. »

Mais tant qu'elle ne voit pas les engins de chantier, l'association reste mobilisée. « D'abord, nous voulons sortir les poids lourds des zones agglomérées, argue Jean-Paul Mavel, le président. Sur la RD 6, vers Champ-Roubeau, à Charmeil et à Creuzier, ils passent parfois à cinq mètres des maisons ! Deuxième chose, le développement économique de l'agglo. Il sera impossible en l'absence de dessertes dignes de ce nom. Deux maillons ont déjà été réalisés, la liaison avec l'A719, et le contournement Sud-Ouest (CSO). Mais tant que tout n'est pas fait, ça n'est pas efficace. »

Intérêt général

Louis Corréaud, président de l'association Quartier nord de Bellerive, enfonce le clou : « La RD 6 est la route la plus empruntée de l'Allier, avec jusqu'à 22.000 véhicules par jour. »

Seul bémol, qui pourrait empêcher la cerise de se poser sur le gâteau, comme toujours, les finances. Le prochain Contrat de plan État-Region, en 2021, déterminera la somme allouée aux travaux. Et d'ici là, toute la phase préparatoire devra être bouclée. Le coût total, quelque 60 millions d'eurosæ « Pour l'instant, on n'est pas au milieu du gué, on n'a même pas les pieds dans le gué ! On va intervenir à tous les niveaux pour que le calendrier soit tenu. Si l'État n'avance pas, on fera des barrages filtrants, on informera la population. Et si on peut, on fera en sorte d'accélérer le processus », reprend Jean-Paul Mavel. Et Gérard Combrisson, président de l'Association de défense des riverains et usagers de la RD 2209 sur Creuzier-le-Neuf de conclure : « Nous défendons l'intérêt général ! »

Source : www.lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com