Vous êtes ici

La société APGS s’est fortement développée en neuf mois

En mars dernier, Sandy Léonard créait son entreprise dans laquelle il était le seul salarié. Aujourd’hui, AGPS emploie onze personnes.

On pense tout de suite à une startup. Mais Sandy Léonard ne travaille pas dans le développement informatique ou des jeux vidéo, il travaille dans la sécurité. En quelques mois, l’entreprise APGS (agence de prévention, gardiennage et sécurité) a décroché des marchés jusque dans la Creuse.
Parmi ses activités, la sécurité pure et dure avec des agents en costume ou en civil qui patrouillent dans les magasins. « C’est de la dissuasion pour éviter qu’il y ait trop de vols, explique Sandy Léonard. Mais nous réalisons aussi des tournées de nuit en direct ou en soustraitance dans des sociétés et entreprises locales. »
La sécurité, c’est aussi celle des personnes et des biens. « Le secours à la personne et la sécurité incendie sont des branches de notre métier, explique Sandy Léonard. Ça peut être sur des lieux recevant du public ou dans des établissements privés. Depuis juillet, j’ai deux gardiens qui tournent en Creuse dans une maison d’accueil pour des adultes handicapés.»

Sandy Léonard a débuté dans la sécurité en 2002 après avoir passé un CAP d’agent de prévention et sécurité au Greta de Riom. « J’ai travaillé dans plusieurs sociétés avant d’être responsable d’exploitation dans une agence de Vichy employant 20 personnes. Cette société a fermé et je me suis reconverti dans le transport routier durant un an et demi. Être tout seul dans un camion, ce n’était pas mon truc. La surveillance me manquait. Je suis revenu dans la profession avec l’envie de créer ma propre société, de m’arracher au travail pour moi. J'ai obtenu l’autorisation du Conseil national des activités de prévention et sécurité le 6 mars », explique Sandy Léonard qui rappelle qu’à part les maîtres-chiens, les agents de sécurité n’ont pas d’armes sur eux et que «légalement, nous n’avons pas le droit de toucher une personne. Et nous sommes parfois dans des situations complexes face à des gosses qui connaissent la loi et qui nous provoquent. »
Heureusement, c’est loin d’être le quotidien de Sandy Léonard et de ses agents qui continuent leur tournée en veillant que les portes soient bien fermées et les sorties de secours dégagées. C’est la prévention qui prime dans leur métier.

Source : La Montagne (7/01/15) - photo Violaine Allirand

Fiche d'APGS