Vous êtes ici

À Saint-Yorre, l’entreprise Arpégy adhère au programme d’intelligence économique

Spécialisée dans le matériel pour les cheminées et poêles, l’entreprise Arpégy participe au programme régional d’intelligence économique. Cinq embauches sont directement liées à la mise en place de cette nouvelle réflexion dans cette société en plein développement.

Cinq embauches en moins d'un an, vingt-cinq nouveaux clients à prospecter, le lancement d’un poêle à granulés innovant fabriqué en Auvergne, l’entreprise Arpégy est en plein développement. Pour Jean-Noël Sautereau, PDG de cette société spécialisée dans les matériaux et accessoires pour les cheminées et poêles à bois ou granulés, cette évolution est directement liée au programme d’intelligence économique auquel adhère son entreprise depuis un an.
« Je suis venu à ce programme par le Comité d’expansion de l’Allier. Je m’intéresse à tout ce qui peut développer mon entreprise, explique le PDG. J’ai suivi la deuxième session de formation d l’Agence régionale de développement économique qui était animée par un formateur issu de l’École de guerre économique. On nous a bien fait comprendre qu’on n’était pas chez les Bisounours et qu’autour de nous, les autres, c’est-à-dire la concurrence, s’intéressaient à ce que nous faisions ».

Pour répondre aux trois points clés de l’intelligence économique, à savoir protection, veille et influence commerciale, Jean-Noël Sautereau a mis sur pied différentes solutions. « Sans tomber dans la paranoïa, nous avons revu notre plan de circulation dans l’entreprise et renforcé notre sécurité informatique. Nos commerciaux n’ont plus de données sur leurs ordinateurs qu’ils utilisent comme des terminaux. Notre bureau d’étude est également fermé par code, détaille le responsable. Nious ne sommes pas une entreprise stratégique, mais nous avons des innovations ».
C’est le cas du poêle à granulés créé cette année par Arpégy. Outre le fait qu’il soit fabriqué et assemblé à Saint-Yorre, ce poêle peut, par exemple chauffer sans ventilation, en convection naturelle, ou bien fonctionner deux heures en cas de coupure électrique.
Pour se distinguer, pour développer ses spécificités, Arpégy a suivi la méthodologie de l’intelligence économique qui consiste à lister et classer des informations sur la concurrence. « Ce n’est pas de l’espionnage industriel. Ce sont des infos reconnues qui permettent de savoir sur quels sujets on doit travailler », tient à préciser Jean-Noël Sautereau.
La société Arpégy s’est ainsi intéressée à de nouveaux secteurs ce qui lui a permis d’approcher 25 nouveaux clients d’où l’embauche de cinq personnes. « Je ne dis pas que nous n’aurions pas pensé à tout cela, mais l’intelligence économique nous permet d’accélérer notre développement », conclut le PDG.

Source : La Montagne (22 10 2013) - photo : Raphaele Gigot