Vous êtes ici

Aviron : Les juniors vichyssois champions de France et les cadettes en bronze

L'apothéose. De mémoire de Vichyssois, les rameurs du CAV n'avaient frappé aussi fort. Alors que la saison n'est pas terminée, ils ont obtenu, hier, leur cinquième et sixième médailles aux championnats de France d'aviron. Soit une dans chaque catégorie.

Celle en or a été l''uvre du quatre en pointe avec barreur juniors, et celle en bronze a été gagnée au bout de l'effort du quatre de couple cadettes. Ce qui porte le total à 6 breloques différentes.

Exceptionnel pour le club de Vichy

Favori de la compétition, sur le lac d'Allier, bordé par des milliers de spectateurs, le 4 barré vichyssois a survolé les débats pour remporter le titre de champion de France. Composé des deux champions d'Europe avec l'équipe de France, Louis Droissart et Nicolas Gilbert, et des deux anciens champions de France cadets, Nicolas Purier et Melvin Recot, avec pour barreuse Marie Tchilinguiian, le CAV voyait la vie en or. Et cela a été le cas. Car les Vichyssois ont pris la tête de la finale pour ne plus la quitter, déposant sur leur porte-bagages les cinq autres bateaux.

À mi-course la cause était entendue. « Un titre en juniors, ce n'est pas une médaille de rigolos », lâche Charles Ameglio, le président du CA Vichy. Ces garçons sont étonnants. Ils sont motivés et font tout pour que l'on monte en 1 re division. »

Gilles Purier, le DTN adjoint, a apprécié la tenue de ce championnat national. « Il était de qualité malgré des conditions difficiles. De bons bateaux ont été formés par les entraîneurs des différents clubs. D'où de sérieuses empoignades. Quant au club de Vichy, c'est exceptionnel ce que font ses rameurs cette saison. »

Pour lui donner raison, les cadettes ont aussi été à la hauteur de la situation. Même si elles briguaient la médaille d'argent, elles ont dû se contenter de la troisième place. Car le bateau de Gravelines, vainqueur de sa demi-finale, était un danger. Cela s'est vérifié en course.

Parties sur un rythme élevé, les Vichyssoises ont pris la tête. Mais la patrouille nordiste les rattrapait alors que Libourne attendait son heure.

À 500 m de l'arrivée, Gravelines augmentait la cadence. Droissart-Perez-Brivady-Lafaye aussi. De 34 coups minute, elles étaient passées à 37-38 coups. Si bien que trois bateaux se détachaient.

Impressionnant de puissance, l'embarcation de Libourne mettait le turbo en marche. Quelques centaines de mètres plus loin, ses rameuses décrochaient le titre. Leur première dauphine était Gravelines. Les Nordistes soufflaient la médaille d'argent aux Vichyssoises pour 54\100 e se seconde.

Source texte : lamontagne.fr