Vous êtes ici

Belle saison pour l'hippodrome

hippodrome vichy bellerive

Quarante réunions disputées depuis mai, 165 millions d’euros joués sur les courses de Vichy, près de 50.000 entrées… Les chiffres de la saison hippique apparaissent plutôt satisfaisants.

hippodrome vichy bellerive

Les portes de l'hippodrome de Vichy-Bellerive se sont refermées, au terme d'une 40ème et dernière réunion samedi dernier. Après cinq mois d'émotions, de joies ou de déceptions, professionnels, turfistes et fans de chevaux doivent désormais patienter jusqu'en mai 2019 pour connaître les mêmes sensations sur l'un des plus beaux champs de courses de France.

50.000 entrées sur le champ de courses

« On ne peut qu'être satisfaits du millésime 2018, avance d'ores et déjà Henry Roussignhol, le directeur de la Société des courses de Vichy (SCV). Nous avons organisé 40 réunions et sept quintés +, quatre pour le trot et trois pour le galop. » Pour réaliser ce nouveau tour de force, le personnel de la SCV n'a pas ménagé sa monture. Car la gestion, entre autres, de plus de 300 courses, (trot et plat) relève d'une belle performance.

Sur la piste, le nombre de partants dans les deux disciplines trot et galop a enregistré une légère hausse par rapport à l'exercice précédent : 2.450 pour les trotteurs et 1.302 chez les galopeurs.

Et le public a répondu présent. Le bilan comptable n'est pas encore clos (il manque la réunion de samedi). Jusqu'à cette dernière réunion, le nombre d'entrées payantes s'élevait à 29.676. « Avec les ayants droit, on peut tabler sur 50.000 personnes, se réjouit Henry Roussignhol. Nous avons eu la météo avec nous. Il a fait même très chaud. On peut regretter le manque de nocturnes pour les chevaux et les hommes ». Et le patron de saluer le dynamisme du service commercial avec l'organisation des animations pour les enfants et les plus grands : « Le public a apprécié, je crois. »

Quant aux enjeux, ils avoisinent la somme de 165 millions d'euros joués sur les courses vichyssoises. « Ce qui maintient Vichy parmi les meilleurs hippodromes de France », précise Henry Roussignhol.

La réunion du 20 juillet, sans quinté +, a été la plus prolifique. Elle a enregistré 4 millions d'euros d'enjeux. Le Grand prix de Vichy (18 juillet) et la réunion du 15 août ont été aussi de gros temps forts de la saison.

« La double réunion du 9 août, avec 16 courses alternées trot-galop, a été, une nouvelle fois, une réussite. Nous sommes le seul hippodrome de France à organiser une réunion de cette envergure », relève Henry Roussignhol.

Et d'ajouter : « En obstacles, le nombre de partants est constant. Le parcours de Vichy est sélectif. Il propose une épreuve comptant pour le championnat de France de cross-country ».

« Quant à la restauration, conclut-il, elle a bien fonctionné. Le self des jockeys en particulier. Le manque d'ouverture constante du restaurant Le Panoramique a occasionné quelques déceptions pour nos clients. Les changements d'horaires des courses y sont pour beaucoup. Car le traiteur doit s'adapter. Et la brasserie Le Bellino s'est maintenu à son niveau. »

Source : lamontagne.fr

Voir la fiche de la Société des Courses de Vichy

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com