Vous êtes ici

VICHY COMMUNAUTE : CLAUDE MALHURET ELU PRESIDENT

Le président sortant de Vichy Val d’Allier était le seul candidat. Les quinze vice-présidents qu’il a proposés ont été élus.

executif de la communauté d'agglomération Vichy Communauté

Le maire (Les Républicains) de Vichy, Claude Malhuret, a été élu président de Vichy Communauté, hier soir, à une large majorité, 61 voix pour, six blancs et six nuls, sur les 73 suffrages exprimés d'une assemblée qui compte 75 élus.

Il était le seul candidat à la présidence de la nouvelle communauté d'agglomération, née le 1 er janvier dernier de la fusion de Vichy Val d'Allier (VVA) et de la communauté de communes de la montagne bourbonnaise (CCMB). La nouvelle assemblée, constituée de 75 élus issus des 38 communes devait également, hier soir, élire quinze vice-présidents.

Une seule candidature de vice-président contestée

Il n'y a pas eu de suspense : la candidature du sénateur-maire de Vichy était la seule. Et l'ensemble des quinze vice-présidents qu'il a proposés ont été élus dès le premier tour. Seule l'élection du treizième vice-président a fait l'objet de deux candidatures : mais c'est finalement Patrick Montagner qui a été élu, face à Christine Bouard.

Cet exécutif resserré (*) est composé d'une majorité de vice-présidents sortants de VVA, qui retrouvent pour la plupart leurs attributions. La CCMB, elle, est représentée par deux nouveaux vice-présidents : François Szypula (ancien président) et Jacques Terracol. « Les élus de la CCMB ont souhaité avoir un vice-président de moins mais davantage de conseillers délégués », a indiqué Claude Malhuret. L'ensemble des communes de la nouvelle agglomération sont d'ailleurs représentées au bureau, a insisté le nouveau président.

Poursuivre une gouvernance "apaisée" et "hors clivage"

À peine élu, Claude Malhuret a laissé transparaître dans son discours une volonté d'associer pleinement la Montagne bourbonnaise. Le projet d'agglomération, voté par VVA, sera réactualisé au printemps. Le président a promis de poursuivre sa gourvernance « apaisée » et « hors clivage » mais s'est bien gardé de faire de belles promesses. Au contraire, il a prédit que le « contexte financier critique » dans lequel se trouve Vichy Co ne devrait pas s'améliorer puisque la baisse des dotations de l'État « devrait se prolonger, quel que le soit le gouvernement en place ».

Si personne ne s'est présenté face à Claude Malhuret, son prédécesseur, Jean-Michel Guerre (PS) a tout de même pris la parole pour dire sa « surprise » de voir son successeur se présenter, en raison de la loi sur le cumul des mandats qui doit s'appliquer courant 2017 et obliger Claude Malhuret à choisir entre son siège de sénateur et ses mandats locaux. « Il est de ma responsabilité de me présenter, peut-être pour six mois, peut-être plus », a répondu Claude Malhuret. Avant de rappeler que le candidat Fillon avait demandé une mission d'étude pour permettre, peut-être, aux sénateurs de pouvoir conserver un mandat local.

(*) Le total des deux anciennes collectivités était de 19 vice-présidents et de deux présidents, contre un président et quinze vice-présidents désormais.

Les vice-présidents :

ÉLISABETH CUISSET : PREMIÈRE VICE-PRÉSIDENTE. Maire de Saint-Germain-des-Fossés : aménagement de l’espace et habitat. 64 voix obtenues sur 75.
JEAN-SÉBASTIEN LALOY : DEUXIÈME VICE-PRÉSIDENT. Maire de Cusset : enseignement supérieur, métropole, culture, sport, tourisme. 64 voix.
FRANÇOIS SZYPULA : TROISIÈME VICE-PRÉSIDENT. Maire d’Arronnes : Fonds européens, politiques contractuelles, conseil de développement. 59 voix.
MICHEL AURAMBOUT : QUATRIÈME VICE-PRÉSIDENT. Maire de Busset : développement durable, énergies, espaces naturels sensibles. 71 voix.
JOSEPH GAILLARD : CINQUIÈME VICE-PRÉSIDENT. Adjoint au maire de Bellerive : développement économique. 62 voix.
JOSEPH KUCHNA : SIXIÈME VICE-PRÉSIDENT. Maire de Saint-Yorre : prévention des risques naturels, valorisation et protection des rivières. 66 voix.
JEAN-MARC GERMANANGUE : SEPTIÈME VICE-PRÉSIDENT. Maire de Vendat : mobilité et transports. 64 voix.
RAYMOND MAZAL : HUITIÈME VICE-PRÉSIDENT. Maire de Cognat-Lyonne : assainissement. 70 voix.
FRÉDÉRIC AGUILERA : NEUVIÈME VICE-PRÉSIDENT. Adjoint au maire de Vichy : ressources humaines, finances, administration générale, mutualisation. 66 voix.
ANDRÉ CROUZIER : DIXIÈME VICE-PRÉSIDENT. Adjoint au maire de Creuzier-le-Vieux : travaux, bâtiments. 57 voix.
ALAIN DUMONT : ONZIÈME VICE-PRÉSIDENT. Maire de Saint-Rémy-en-Rollat : enfance, jeunesse. 64 voix.
FRANCK GONZALÈS : DOUZIÈME VICE-PRÉSIDENT. Maire de Charmeil : déchets ménagers et hygiène. 66 voix.
PATRICK MONTAGNER : TREIZIÈME VICE-PRÉSIDENT. Maire d’Abrest : voiries communautaires, liaisons routières. 42 voix, face à Christine Bouard (élue à Serbannes), 17 voix.
ISABELLE DELUNEL : QUATORZIÈME VICE-PRÉSIDENTE. Maire d’Espinasse-Vozelle : cohésion sociale et insertion. 66 voix.
JACQUES TERRACOL : QUINZIÈME VICE-PRÉSIDENT. Maire d’Arfeuilles : politique d’accueil, services publics en milieu rural, commerces de proximité. 52 voix.

Source : www.lamontagne.fr