Vous êtes ici

Cosmétique active internationale exporte 80 % des six marques du groupe L’Oréal

26.300 mâ de surface quasiment entièrement dédiés au stockage et au transit de marchandises. Ce gigantisme peut paraître impressionnant. Mais Cosmétique active internationale (CAI) travaille pour 90.000 points de vente répartis dans plus de quarante pays !

Dans la zone artisanale Les Ancizes, à Creuzier-le-Neuf, le bâtiment ultra-sécurisé ne passe pas inaperçu de par sa taille. « Nous sommes idéalement placés, explique Philippe Reynard, directeur du site. D'abord parce que notre principal fournisseur est Cosmétique active production, dans la zone de Vichy-Rhue, qui nous fournit 80 à 85 % des produits que nous distribuons. Nous sommes aussi sur un noeud routier d'où nous pouvons assurer l'exportation qui représente 80 % du volume traité. »

Panama, Espagne, Canada, Pologne et Chine. La semaine dernière, le programme d'une journée du service expédition en disait long sur la vocation internationale du centre de logistique. « Nous recevons les produits des usines du groupe et nous préparons ensuite les commandes des filiales qui les redistribuent ensuite », précise le responsable.

Avant 2003, la logistique était installée sur le site de CAP, à Vichy-Rhue, avec un effectif de 32 personnes. La capacité était de 5.000 palettes qui passaient par trois quais de chargement.

Sur le site de Creuzier-le-Neuf, ouvert en 2003 et agrandi en 2009, 25.000 palettes peuvent être stockées. On trouve 28 quais qui ont permis, l'an dernier, la réception de 124.000 palettes et le départ de 129.000. L'effectif est à peine supérieur avec 48 personnes.

« Notre préoccupation majeure et permanente est la sécurité des personnes », souligne Philippe Reynard. Pour circuler à pied dans l'usine de CAI, il faut emprunter une série de couloirs protégés par des barrières métalliques. À chaque croisement, les caristes, disciplinés, mettent le frein pour laisser passer les piétons.

Si la notion de sécurité humaine est poussée, la notion de qualité l'est tout autant. C'est principalement grâce à l'informatique et à tout une série de filtres que le centre logistique constitue ses camions.

 

Source : lamontagne.fr