Vous êtes ici

Conférence au CREPS Vichy Auvergne

Dans le cadre de son cycle de conférence, le CREPS Vichy Auvergne organise le 07 novembre prochain, à l'amphithéâtre du Centre omnisports (maison des Jeunes) à 20h, une conférence sur : "Les sports collectifs : d’abord et avant tout un rapport d’opposition complexe. Comment entraîner à la gestion de ce duel d’équipes, générateur d’instabilité situationnelle et temporelle ?".

Avec la participation de :

Pierre VILLEPREUX : Directeur technique national de la Fédération française de rugby 1999-2003 ; Co-entraîneur de l’équipe de France 1997-1999 ; Directeur technique national et sélectionneur de l’équipe d’Italie 1978-1981.

Jean-Aimé TOUPANE : Entraîneur stade clermontois basket-ball 2001-2008 ; Entraineur de l’équipe de France de basket-ball U2O ; Champion d'Europe en 2010.

Richard BOILON : Professeur de sport, formateur au CREPS Vichy Auvergne ; Brevet d’Etat 2ème degré football ; Ex-cadre technique de la Fédération française de football.

Pour de multiples raisons, l’entraînement dans les sports collectifs est très souvent marqué par une approche «techniciste», centrée sur la maîtrise de gestes jugés nécessaires et préalables à l’activité   globale. Cette démarche évoluant du simple au     complexe s’impose ainsi aux aspirations premières des joueurs.

Mais peut-on raisonnablement penser « simplement » une activité complexe ?

Les intervenants, à l’appui d’une approche prenant en compte la dimension complète de l’activité, livrent leurs questionnements, leurs analyses et leurs expériences. Progressant du moins complexe vers le plus complexe, ils développent un argumentaire  combinant l’ensemble des facteurs de la performance au sein desquels la prise de décision tactique et l’anticipation apparaissent comme centrales.

Conférence organisée dans la perspective d’ouverture d’une unité de ressources et d’expertises au CREPS Vichy Auvergne en septembre 2012.

Dans le cadre du réseau national du sport de haut niveau, le CREPS Vichy Auvergne s’est investi cette année dans l’élaboration d’un projet visant à contribuer à la création d’outils d’aide à la performance sportive qui devrait se concrétiser par l’ouverture d’une unité de ressources et d’expertises en sports collectifs (URESC).

Les perspectives de mise en œuvre de ce projet, validé par le « service recherche » de la mission nationale du sport de haut niveau de l’INSEP, animateur du réseau, devraient être examinées lors de l’année 2011-2012, pour une ouverture d’activité en septembre 2012.

Différents de par leurs règles fondamentales et de par les comportements spécifiques qu’ils génèrent, les sports collectifs n’en constituent pas moins, quel qu’en soit le niveau de pratique, une même famille d’activité. Cette similitude résulte de l’exercice d’une contrainte générale identique entre eux, sollicitant ainsi la capacité d’anticipation pour décider vite et juste dans une cascade de situations, à priori non prévues …

Le développement de cette capacité fondamentale au plus haut niveau reste aujourd’hui un phénomène complexe à appréhender par l’entraîneur car ne faisant pas l’objet de supports théoriques et de procédures pratiques clairement explicités.

Le projet vise entre autre à procéder à des recherches appliquées par la vérification d’hypothèses de travail dans ce domaine de la performance sportive, à partir d’une modélisation spécifique de l’entraînement.

Les expérimentations seront pluridisciplinaires et s’appuieraient sur des pôles espoirs régionaux (handball ; volley-ball et rugby à XV) en concertation avec les Ligues, équipes techniques régionales et directions techniques nationales volontaires.

Les expérimentations en football se feraient en 2012-2013 sur une première promotion de jeunes footballeurs âgés de quinze et seize ans, également engagée en compétition, suivie d’une seconde à la rentrée 2013.

Le projet a également pour objectifs de mutualiser les pratiques entre les disciplines, de collecter, produire et diffuser des connaissances et des procédures de terrain à l’usage des entraîneurs, ainsi qu’à vulgariser celles-ci par des conférences, des colloques, et des échanges de pratiques avec le milieu fédéral.

ENTREE LIBRE