Vous êtes ici

DES NAVETTES SANS CHAUFFEUR EN PLEIN PARIS EN PARTENARIAT AVEC LIGIER GROUP

Des minibus électriques sans chauffeur vont circuler à partir du 23 janvier entre les gares de Lyon et d’Austerlitz.

vehicule ligier sans chauffeur

Lyon a déjà testé un dispositif similaire depuis septembre.

De drôles de véhicules vont emprunter le pont Charles-de-Gaulle qui relie à Paris la gare de Lyon et la gare d’Austerlitz à partir du lundi 23 janvier à 17 heures : il s’agit de minibus 100% électriques ... Mais surtout sans chauffeur !

Ce nouveau service, gratuit, sera expérimenté par la RATP jusqu’au 7 avril prochain. Il s’agit d’une nouvelle étape dans le déploiement expérimental de navettes autonomes, qui a débuté fin septembre sur une partie des berges de la Seine rendue aux piétons.

Un site dédié

Les minibus autonomes, qui peuvent embarquer jusqu’à 12 personnes, ne seront pas plongés dans la circulation parisienne, très dense sur le nouveau trajet inauguré le 23 janvier. Ils emprunteront, à la vitesse maximale de 25 km/h, le couloir de bus actuel sans se mêler véritablement à la circulation.

Pour le moment, il est prévu la présence d’un opérateur, chargé d’assurer la sécurité des voyageurs et capable de reprendre la main sur la conduite en cas de nécessité.

Préparer l’avenir

La RATP considère que cette expérimentation permettra au public de se familiariser « avec des véhicules qui seront présents dans le paysage demain ». Elle sera suivie d’une troisième phase début 2017 : la desserte interne du CEA Saclay.

Le véhicule EZ10 acheté par la RATP a été développé par la jeune pousse toulousaine Easymile, issue d’une collaboration entre le constructeur Ligier et une entreprise spécialisée dans les logiciels de navigation Robosoft. L’entreprise compte 60 salariés, répartis entre Toulouse, Denver et Singapour.

Un véhicule 100%autonome

Son minibus 100% autonome a déjà été testé en circuit clos aux Pays-Bas, au Japon, à Singapour ou encore en Californie et fait même l’objet d'une expérimentation sur route à Helsinki. « EZ10 adapte son comportement et détermine sa vitesse, voire son arrêt total, en fonction de l’environnement qui l’entoure, grâce aux différentes technologies embarquées », précise le constructeur Ligier.

Alstom investit 14 millions d’euros

Alstom a annoncé le 19 janvier dernier qu’il allait investir 14 millions d’euros dans Easymile à l’occasion d’une augmentation de capital qui va lui permettre de poursuivre son développement.

Lyon a déjà mis à l'essai début septembre son propre service de minibus sans chauffeur, avec deux navettes Arma de la société Navya qui circulent sur un trajet de 1,3 kilomètre dans le nouveau quartier Confluence.

Source : www.la-croix.com