Vous êtes ici

CINQ PARA TRIATHLETES SELECTIONNES POUR LES JO DE RIO SE PREPARENT A VICHY

L'équipe de France paralympique de triathlon s'entraîne depuis près de deux semaines à Vichy, en vue de sa participation aux Jeux de Rio le mois prochain. Huit athlètes sont présents à ce stage, dont cinq sélectionnés pour les Jeux. Parmi eux, deux athlètes de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

paralympique Vichy

© Pascal Franco - L'Auvergnat Yannick Bourseaux et la Rhônalpine Elise Marc à l'entraînement à Vichy avant leur participation aux Jeux paralympiques de Rio le mois prochain.

Pour les paras triathlètes de l'équipe de France, l'heure est à la surcharge d'effort. Natation, cyclisme, course à pied sont au programme de l'entraînement intensif qu'ils suivent depuis près de deux semaines à Vichy.

Huit athlètes suivent ce stage, dont cinq sont sélectionnés pour les Jeux paralympiques de Rio le mois prochain. Parmi eux, deux de la région Auvergne-Rhône-Alpes. La Rhônalpine Elise Marc et l'Auvergnat Yannick Bourseaux.

Pour ce dernier, tous les voyants sont au vert. Troisième aux championnats d'Europe cette année, second aux championnats du monde, l'Auvergnat espère bien décrocher une médaille pour ce premier para triathlon de l'histoire. Pour lui, tout va se jouer sur des détails : "Si j'ai des problèmes pour enlever ma combi, pour enfiler mon casque, je peux perdre des précieuses secondes, après idem lorsqu'on pose le vélo...à la descente du vélo, je sais pas, je pourrais tomber par exemple, voilà....ensuite, j'ai du mal à enfiler mes baskets, je place mal mon vélo dans le raque...enfin, voilà, y a des petits détails qui peuvent nous faire perdre de précieuses secondes."

Licenciée à l'ASVEL de Villeurbanne, Elise Marc s'entraîne depuis un an à peine avec l'équipe de France. Championne d'Europe en titre, 4ème aux championnats du monde, elle fait partie des 5 meilleures mondiales. Mais, pour l'instant, pas question de rêver d'or, d'argent ni même de bronze : "Je ne me projette pas trop, je préfère là me concentrer sur ce que j'ai à faire, on est à moins d'un mois des Jeux, je me concentre vraiment sur ma course, sur ce que je dois faire et pas sur les possibilités de médailles".

Les para triathlètes ont rendez-vous avec l'histoire à Rio les 10 et 11 septembre prochains.

Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr