Vous êtes ici

FRANÇOIS LACOSTE QUITTE LA DIRECTION DE NSE

Une page se tourne au sein de NSE. Ce mercredi après-midi, François Lacoste va annoncer qu’il quitte la direction du groupe industriel qu’il a fondé, en 1983, au cœur de la Montagne bourbonnaise. Il devient président du conseil de surveillance.

François Lacoste - NSE

Le capitaine d’industrie transmet la barre de son navire. Ce mercredi après-midi, François Lacoste va officialiser son départ de la direction opérationnelle du groupe dont il est le créateur, pour devenir président du conseil de surveillance de NSE.
Fondée en 1983, la société, dont le siège social est situé à Nizerolles, est la seule entreprise bourbonnaise cotée en Bourse. Ce groupe est spécialisé dans la conception, la fabrication et la maintenance d’équipements électroniques. NSE intervient principalement dans l’aéronautique civile, la défense, l’industrie, le ferroviaire et l’informatique.

Retraite partielle 

Aujourd’hui, NSE emploie près de 800 salariés dans le monde entier – dont 520 en France – et possède cinq sites en Auvergne. 

Âgé de 61 ans, François Lacoste transmet ainsi la direction opérationnelle du groupe à Guillaume Laurin, qui devient président du directoire. Cette structure de tête va également comprendre deux autres membres, Alain Rocher, responsable de l’usine de Vichy, également en charge de la division service, et Philippe de Lambertye, directeur administratif et financier. Présent au sein de l’entreprise depuis 2006, le nouvel homme fort de NSE était auparavant vice-président exécutif du groupe.

Ce changement de mode de gouvernance, avec la création d’un directoire et d’un conseil de surveillance, a été acté en assemblée générale réunie hier. Pour autant, même s’il quitte la gestion opérationnelle de son groupe, le fondateur poursuit une partie de son activité. « Il ne s’agit pas d’une retraite complète. Je conserve la stratégie du développement de NSE à l’international », précise François Lacoste.  

Un tiers à l’international 

L’activité à l’étranger du groupe représente actuellement 36 % du chiffre d’affaires. L’an dernier, il était de 62,7 millions d’euros. Une activité en croissance de 10,4 % par rapport à 2015. Le développement de NSE repose sur deux pieds, le développement des services et l’international. 

Une croissance à l’international qui connaît des sorts divers. Comme l’explique l’entreprise : « Elle est atténuée par le recul de l’activité au Canada qui masque les bonnes performances observées notamment au Brésil et en Inde. »
Avec 61 % des parts au sein d’une holding, François Lacoste demeure l’actionnaire de référence.

Source : www.lamontagne.fr