Vous êtes ici

FUSION DES OFFICES DE TOURISME

La communauté de communes de la Montagne bourbonnaise et Vichy Val d’Allier fusionneront au 1 er janvier. Et les offices de tourisme feront de même. Ou presque.

office de tourisme et de thermalisme vichy

C'est la loi. Dans le sillage de l'avènement des nouvelles intercommunalités, la compétence de promotion du territoire passera de la commune à l'échelon supérieur.

Mais, autorisée par dérogation ( lire par ailleurs), la ville de Vichy a décidé de prendre son temps, avant de fusionner son office avec ceux de Cusset, Billy et du Mayet-de-Montagne, les trois autres entités de la future collectivité regroupant Vichy Val d'Allier et la Montagne bourbonnaise (*). Explications de Frédéric Aguilera, vice-président de VVA chargé de la mutualisation.

Pourquoi la ville de Vichy ne respecte-t-elle pas le calendrier de la mutualisation ?

La problématique de l'office de tourisme de Vichy, c'est qu'il va bien au-delà d'un simple office de tourisme, dont il n'a en fait que le nom. Il jaillit vers l'Opéra, il gère toute l'action sportive… La partie transférable dans la loi, c'est celle dite de la « promotion ». Et quand on regarde bien, c'est 3 % de l'activité de l'office de tourisme de Vichy aujourd'hui.

Tout cela pour dire qu'effectivement, on a décidé de légèrement reporter le transfert de la partie vichyssoise, mais en revanche on ne retarde pas notre développement touristique dans le sens où on va fusionner Billy, Cusset et le Mayet-de-Montagne au 1 er janvier. L'OTI ( office de tourisme intercommunal) va être créé, les structures ont été réunies.

Et courant 2017\début 2018, dès que l'on aura défini toute la stratégie sport, réorganisé l'Epic actuel - l'idée étant de sortir de l'office l'Opéra, les activités culturelles 100 % vichyssoises - on va créer l'outil plus définitif de promotion et de développement du tourisme à l'échelle de l'agglo. D'une certaine manière, on a activé ce qui nous était autorisé par la loi au 1 er janvier, pour gagner un peu de temps et préparer ces outils à venir.

Ce regroupement des offices de tourisme à l'échelle de la nouvelle collectivité, est-ce une contrainte ou un élément positif ?

J'ai tendance à penser, qu'en général, à partir du moment où on sait correctement utiliser les outils, il y a toujours des opportunités. Et porter ensemble l'économie touristique, dont celle du sport, qui est une dynamique forte à l'échelle de l'agglo, je pense que c'est plutôt une bonne opportunité.

Qu'est-ce qui sera mis en commun, dans ce cas ? Et des postes vont-ils être supprimés ?

Non, aucun poste ne sera supprimé. L'idée, à moyen terme, c'est de réfléchir à une stratégie de communication commune. Demain, comme ce sera intercommunal, nous souhaitons faire bénéficier ce territoire du savoir-faire en termes de communication et de réseau de l'office de tourisme de Vichy. C'est l'outil et la force de frappe que l'on met en commun. Facialement, pour l'habitant ou le touriste, ça ne change rien.

N'est-ce donc pas une perte de temps que de repousser l'entrée de Vichy dans cet OTI ?

On parle de quelques mois, à l'échelle d'un projet comme ça, et ça ne veut pas dire qu'on ne va pas commencer à réfléchir ensemble. Les outils sont en train de se créer. C'est bien beau de faire du tourisme, mais faire venir les gens s'il n'y a pas de base d'accueil, des chemins de randonnée, des produits touristiques, ça ne sert à rien. Et on avance largement dessus.

À terme, quelle sera la stratégie de cette nouvelle structure ?

Le tourisme habituel de Vichy : patrimoine, thermalisme… Évidemment, on restera pour une grande partie sur notre cœur de métier. Mais nous voulons également porter le tourisme sportif avec l'économie du sport, et ensuite tout ce qu'on va appeler tourisme vert et de pleine nature. Mais en plus c'est assez transversal.

Quand on parle de la Montagne bourbonnaise, on peut facilement voir la complémentarité. Toutes les activités autour du trek, par exemple, sont en plein développement.

Je les maintiens dans la case tourisme et économie, parce que c'est comme pour l'Ironman, ça fait venir du monde, ça remplit des hôtels, mais aussi tous les gîtes en Montagne bourbonnaise.

(*) La création d'un office de tourisme intercommunal fera l'objet d'un débat et d'un vote lors du prochain conseil communautaire, prévu ce jeudi, à 18 heures.

Source : lamontagne.fr