Vous êtes ici

FUSION VICHY VAL D'ALLIER ET MONTAGNE BOURBONNAISE

Dernière session de l’histoire de Vichy Val d’Allier, hier soir. Au 1 er janvier, la collectivité fusionnera avec celle de la Montagne bourbonnaise, pour devenir Vichy Communauté.

Vichy communauté

Au 1 er janvier, elles se diront oui. Unies par les liens du mariage territorial. Vichy Val d'Allier (VVA) et la communauté de communes de la Montagne bourbonnaise (CCMB) vont marier leurs rêves d'avenir, pour le meilleur et pour le pire. Elles ne feront plus qu'une, abandonnant jusqu'à leur patronyme sur l'autel de cette fusion, au profit d'un nouveau nom : Vichy Communauté. Pas très original, mais consensuel. Belle qualité, à l'heure de ménager les susceptibilités.

Vichy Communauté

Explication de Claude Malhuret, président LR de VVA. « Nous avions voté pour "Vichy Agglomération", mais la Montagne bourbonnaise avait choisi "Vichy Communauté". Nous nous sommes revus, avec les 38 maires, et nous avons accepté de faire ce geste. Pour nous, la différence n'était pas énorme mais pour eux, le terme agglomération avait une connotation trop urbaine. Nous aurions eu la majorité, mais ce n'était pas la meilleure façon de débuter un travail en commun. » Acté. À l'unanimité. Pas de nuage, jusque-là, sur les fiançailles.

Voilà pour la forme. Place au fond. L'actualisation de « l'intérêt communautaire ». Concrètement, le champ d'action de la collectivité. « J'insiste sur l'importance de ce sujet, poursuit Claude Malhuret. Sur le plan juridique, quand une action publique est reconnue d'intérêt communautaire, cela entraîne le dessaisissement de la commune ».

Dans le détail, les écoles de musique de Vichy, Cusset, Saint-Germain-des-Fossés et Saint-Yorre entrent dans le giron communautaire. Comme les équipements sportifs dans l'enceinte du centre omnisports. Enjeu de taille, selon Claude Malhuret : « On va moderniser le plateau pour en faire le premier pôle sportif régional ».

Mais pour Christophe Pommeray (PRG), le compte n'y est pas. « Il y a un équipement économique, dont tout le monde sait qu'il recèle un potentiel certain, c'est l'aéroport de Vichy. Ce n'est pas normal qu'il soit encore porté par une commune. » Une « anomalie » qui devrait être réparée, selon la majorité, quand les lourdeurs administratives freinant ce transfert seront levées.

Autre point soulevé par l'élu d'opposition, la « nécessité de porter au niveau communautaire les documents d'urbanisme ». Et donc, principalement, abandonner les plans locaux d'urbanisme (PLU) au profit d'un PLU intercommunal (PLUI).

Logique de self

Jusque-là, les communes de VVA n'ont jamais voulu en entendre parler. Et n'ont pas l'intention de retourner leur veste. Seulement, la CCMB, elle, est déjà dotée d'un PLUI. Et dans ce cas, l'addition n'est pas équitable. « L'ensemble fusionné dispose automatiquement d'un PLUI, sauf si les communes décident, par un vote, de ne pas y entrer », éclaire Claude Malhuret. Avec une échéance, le 31 décembre. Au-delà, plus le choix.

Pour l'ancien président Jean-Michel Guerre (PS), il s'agit d'une logique de « self service, avec des communes qui veulent y aller, d'autres pas », ce qui va « rendre les choses ingérables et inextricables ». Un reproche difficile à entendre pour Claude Malhuret puisque « nous n'avons jamais autant regroupé et intégré ».

Source : lamontagne.fr