Vous êtes ici

Un nouvel homme à la tête de NSE

En février, Guillaume Laurin est devenu le président du directoire NSE. Il prend la succession de François Lacoste.
Il s’inscrit dans ses pas en visant à moyen terme une augmentation de 38 M€ du chiffre d’affaires de la société, grâce au déploiement des services et à son développement à l’international.

guillaume laurin NSE

Guillaume Laurin et François Lacoste se sont rencontrés pour la première fois en 2011 à la suite d’une réunion organisée par le groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales. « Il existait des synergies évidentes entre nos deux sociétés. Elles ont débouché sur la fusion de NSE et d’ECT Industrie », retrace Guillaume Laurin, alors directeur d’ECT.
Cette dernière voulait s’implanter à l’étranger ; quant à François Lacoste, il cherchait à se rapprocher d’Airbus Helicopters. De cette fusion est née une solide collaboration entre les deux hommes et les équipes en place. « Le passage de flambeau s’est fait assez naturellement, puisque j’avais déjà la responsabilité des secteurs France et Inde de NSE », constate Guillaume Laurin, le nouveau président du directoire.

Projet de développement

L’ingénieur de l’École navale et de Supaero, également titulaire d’un Executive MBA passé à l’Essec, voit grand : il entend d’ici 3 à 5 ans passer d’un chiffre d’affaires de 62,7 M€ à 100 M€. Pour cela, il s’appuiera aussi sur son conseil de surveillance composé de Philippe de Lambertye (directeur administratif et financier) et Alain Rocher (directeur de la business unit services).
« Notre société a les atouts pour parvenir à ces objectifs. Elle est non seulement spécialisée dans l’électronique sur l’ensemble du cycle du produit, de la conception à l’intégration de la production jusqu’aux services, mais aussi, et surtout, présente à l’internationale. Cela permet d’accompagner nos clients dans leur développement à l’étranger », souligne le président. Pour lui, la bonne santé de l’entreprise passe par cette proximité : « En étant proches de nos clients finaux, nous maintenons des prix inférieurs à nos concurrents, tout en maintenant la valeur ajoutée en France. »

Quant à sa stratégie, elle est arrêtée : une croissance interne doublée de rachats de sociétés afin d’étoffer son portefeuille clients et d’acquérir des activités complémentaires. « Dans notre secteur, le taille représente un atout incontournable pour répondre aux importants appels d’offres », conclut l’entrepreneur, qui relève un vrai nouveau défi.

Repères

800 : Salariés de NSE (500 en France, 300 à l’étranger)
10 : Nombre de sites en France
Nizerolles : Siège de l’entreprise
5 : Nombre de filiales (Hongrie, Canada, Brésil, Maroc, Canada)
62,7 M€ : Chiffre d’affaires 2016

Source : Reflets d'Allier (mai-juin 2017)

Voir la fiche de NSE