Vous êtes ici

IKEA FRANCE SOUTIENT ANALGESIA ET LA RECHERCHE CONTRE LA DOULEUR

Ikea France et l’Institut Analgesia ont signé, le 6 décembre, une convention de mécénat d’une durée de trois ans par laquelle le premier apporte 500.000 € au pôle clermontois dédié à la recherche et à l’innovation contre la douleur.

Ikea et Analgesia

Alain Eschalier, président d'Analgesia et Vincent Segui, Directeur des relations sociales chez Ikea France ont signé une convention de mécénat.

« Alors que 10 millions de Français souffrent, que chaque année 88 millions de journées de travail sont impactées par la douleur en France et que le mal de dos est la première cause d’incapacité dans le monde, aucune innovation n’a été faite depuis 20 ans », souligne le professeur Alain Eschalier, président de l’Institut Analgesia dont l’objectif est de développer de nouvelles solutions thérapeutiques « plus efficaces et plus sûres ».

Depuis six ans, grâce à des partenariats de recherche public-privé, il a initié plus d’une dizaine de projets. L’apport d’Ikea représente plus du tiers des revenus mis à sa disposition grâce au mécénat et aux dons de particuliers. Il va permettre le lancement de nouveaux programmes.

"Nous franchissons une nouvelle étape pour améliorer la santé et les conditions de travail de nos collaborateurs"

Le soutien d’Ikea France se fait dans le cadre de sa politique de santé au travail pour laquelle l’entreprise et les organisations syndicales ont signé, en 2015, un accord doté de 4 M€ sur trois ans. « Avec cette convention, nous franchissons une nouvelle étape pour améliorer la santé et les conditions de travail de nos collaborateurs : l’Institut Analgesia va nous apporter ses compétences scientifiques », explique Vincent Segui, Directeur des relations sociales chez Ikea France.

Ce partenariat va déboucher sur des formations sur les douleurs, sur une optimisation de l’organisation du travail, sur la mise en place d’outils d’assistance électrique pour la manutention… « Nous partageons la même approche des douleurs au travail, avec la conviction commune qu’il ne faut pas vivre avec mais analyser les causes, comprendre leurs occurrences… pour mieux les faire disparaître ! », souligne Vincent Segui.

"Nous allons innover ensemble contre les douleurs"

Les deux partenaires ont commencé à travailler à un autre projet qui devrait être lancé courant 2017 : l’étude et l’évaluation de la douleur ressentie par les collaborateurs d’Ikea France dans le cadre de leur activité professionnelle.

Sur la base du volontariat, 250 salariés de 5 à 6 magasins, dont ceux de Clermont-Ferrand et Saint-Etienne et vraisemblablement de Lyon et Grenoble, y participeront. « Nous allons innover ensemble contre les douleurs », conclut Vincent Segui.

Sylvie Jolivet, pour BrefEco.com