Vous êtes ici

IRONMAN VICHY : PASSAGE OBLIGE DES ADEPTES DU TRIPLE EFFORT

Élu par les athlètes eux-mêmes dans le top 10 des IRONMAN de la planète, le triathlon de Vichy ne cesse de grandir. Et constitue une sacrée vitrine pour la ville.

IRONMAN Vichy

Photo Thierry Sourbier

Qui mieux que des triathlètes pour juger de la qualité d'une épreuve ? L'IRONMAN Vichy fait désormais partie du top 10 international de la discipline (7 e plus précisément). Plus fort encore : il ressort du questionnaire de satisfaction que le 70.3 (*) des bords de l'Allier est le deuxième rendez-vous le plus apprécié dans le monde !

15.000 personnes, 48 nationalités différentes

Une belle reconnaissance pour Amandine et Gaël Mainard, les deux salariés de la société IRONMAN détachés spécialement pour l'organisation de cette étape dans le calendrier. Et une sacrée vitrine pour Vichy. Grâce au triathlon, on estime à 15.000 le nombre de personnes, issues de 48 nationalités (Anglais, Belges, Espagnols, Allemands, Russes, Américains…) qui auraient séjourné dans le bassin de la cité thermale – et même au-delà – pendant plusieurs jours, fin août.

Après seulement deux éditions, l'événement jouit donc d'une belle notoriété. Au point de devenir un passage obligé pour de nombreux triathlètes. « À la date du 27 février, on comptait déjà 1.100 inscriptions pour le 70.3 et 950 pour l'IRONMAN », compte Amandine Mainard qui, avec Gaël, travaille depuis le mois de novembre à l'organisation de la prochaine édition. « On a des conférences sur Skype avec les dirigeants de la société, on bosse sur l'aménagement du site pour en améliorer la logistique, on contacte des prestataires, valide les devis, renseigne les engagés… », explique la directrice de course.

Même de l'autre côté des barrières, le couple ne compte pas ses efforts pour améliorer encore une épreuve qui compte un atout majeur : regrouper en un même lieu les sites de départ de la natation, du vélo et de la course à pied. « On a un très beau village sur cette épreuve. Le public est au cœur de la course. La ville s'investit dans l'événement, les restaurateurs se sentent de plus en plus concernés aussi en proposant des menus spéciaux, apprécie Amandine Mainard. Les athlètes se sentent vraiment accueillis et c'est ce qu'ils recherchent. »

(*) L'IRONMAN cumule 3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42,2 km de course à pied. Le 70.3 représente la moitié de ces trois distances.

Source : www.lamontagne.fr

www.ironman.com