Vous êtes ici

L'A89, axe important pour l'économie régionale

Jeudi, le théâtre de Châtel-Guyon accueillait les 3e rencontres d'affaires de l'A89 organisées par la CCI. L’occasion d’insister sur l’importance de cet axe dans le dynamisme économique régional.

Cela n'a échappé à personne: grâce à l'A89, Clermont-Ferrand se situe pile au centre de l'axe Lyon-Bordeaux. L'Auvergne a bien compris l'intérêt de cet infrastructure: à moins d'une heure de l'autoroute, on retrouve 679.000 habitants (50% de la population totale) et 24.000 entreprises !
"L'A89 constitue l'épine dorsale de la nouvelle région, appuie Philippe Fouet, vice-président de la CCI du Puy-de-Dôme. Elle nous offre une vision élargie de notre bassin économique et nous ouvre le champ des possibles".
Les CCI ont bien compris l'importance de cet axe. Elles étaient d'ailleurs monté au créneau pour sa création. Depuis, elles organisent régulièrement des rencontres d'affaires. Après le Rhône et la Dordogne, le rendez-vous était fixé, jeudi, à Châtel-Guyon. Près de 150 représentants d'entreprises, d'organismes et d'institutions se sont donc retrouvés au théâtre.
 
rencontres d'affaires A89 - 3ème édition
 
La journée a été lancée par Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes. "Je ne veux pas que nous sous-estimions nos atouts. Quand on fait l'effort d'aménager le territoire et de miser sur des infrastructures, l'Auvergne se développe. Pour cela, il faut une région capable d'investir. Mais nous gaspillons trop en fonctionnement. J'ai donc engagé un vaste plan d'économies, notamment en réduisant notre train de vie. Notre premier travail est de veiller sur les entreprises et le monde économique. Je demande aux entrepreneurs de venir avec leurs idées, des projets et une dynamique. Nous devons tous porter fièrement le drapeau auvergnat."
 
"Travailler ensemble et chasser en meute"
 
Laurent Wauquiez propose également quelques pistes: "Nous devons travailler ensemble et chasser en meute. Nous avons malheureusement l'habitude de faire l'inverse. Il faut favoriser les partenariats entre les entreprises régionales. Faire des économies en faisant appel à des sociétés polonaises et à des travailleurs détachés ne m'intéresse pas. Les marché publics doivent bénéficient surtout à notre territoire. Je peux vous dire qu'aujourd'hui, à Lyon, ils boivent désormais de la Volvic !"
Selon le président de la région, les entreprises gagneraient à mieux se connaître. D'où l'intérêt de ces rencontres d'affaires. D'autant plus que celles-ci avaient pour thème "l'A89, autoroute connectée". La table ronde a confirmé ce besoin de se voir, de se réunir, de se parler pour travailler ensemble.
"Il n'y a pas internet tout au long du tracé, indique la CCI. Mais c'est l'objectif: avoir des liens pour irriguer le territoire et donner aux gens qui passent un maximum d'infos sur l'écosystème à proximité."
 
Source : lamontagne.fr