Vous êtes ici

La Compagnie de Vichy développe VICHY MEDICAL CITY, la ville thermale du futur

Vichy, reine des Villes d'Eau, est la station emblématique de la médecine thermale européenne depuis 2000 ans. Sa réputation repose sur les qualités de l'eau thermale de Vichy, mais aussi sur l’excellence dans l'accueil des personnes qui souffrent de maladies chroniques, avec une prise en charge personnalisée médicalisée globale. Les principales indications vont de l'assistance à la perte de poids, à la régulation du diabète, à la rhumatologie mais aussi la médecine esthétique.
 
Créée en 1862, la Compagnie Fermière de Vichy  est concessionnaire depuis cette date des deux Etablissements Thermaux de Vichy et d’un ensemble immobilier qui comprend notamment 9 sources dont Vichy Célestins.
La Compagnie de Vichy possède également le Vichy Célestins Spa Hôtel  (5 étoiles) et son Médical Spa ainsi que trois hôtels  4, 3 étoiles et 2 étoiles. L’ensemble totalise sur Vichy  470 chambres.
 
En 2014, les Thermes de Vichy ont dispensé plus de 180 000 journées de cures. La Compagnie de Vichy emploie environ 300 personnes.
Une de ses filiales, Vichy Spa International, commercialise son savoir-faire en matière de Medical Spa et d’hébergement associé.
 
Depuis 2005, Jérôme PHELIPEAU (cf photo) est le Président Directeur Général et principal actionnaire de la Compagnie de Vichy. L’occasion de faire le point sur les principales orientations de la société pour les cinq prochaines années.

En termes de développement, quels sont les principaux enjeux pour les années à venir ?

« Nous souhaitons donner à Vichy un rôle central quant au développement des activités liées au thermalisme et plus généralement à la prévention santé en Europe. Notre objectif est de  remédicaliser le thermalisme à Vichy, en s'appuyant sur le bienfait des eaux et en privilégiant les séjours santé sous contrôle médical de façon à se distinguer des Spas de bien-être.
Dans cette optique, nous orientons notre stratégie de développement pour les cinq prochaines années autour de cinq axes prioritaires :
 
1- Le développement de la cité médicale : création du Pôle santé des Célestins ;  installation de cabinets médicaux dans le périmètre immédiat des Thermes ; développement d’un centre nutritionnel alimentation Santé avec cuisine à l’eau thermale et utilisation des sels minéraux de Vichy ; création d’un centre de réhabilitation fonctionnelle ambulatoire utilisant les installations des Thermes Callou.
 
2- La création d'un centre de ressources et de développement sur la prévention santé, le thermalisme, la beauté : Aider au développement des offres des centres de formation existants en matière de balnéothérapie et d’esthétiques et de massages (2 écoles sur Vichy) ; susciter la création d’un centre de formation médicale continue (DPC) au pôle Lardy à destination des médecins prescripteurs de cures thermales ; création d'un incubateur, en partenariat avec le monde universitaire et médical régional et national, à destination des entreprises innovantes dans le domaine de la prévention santé et en collaboration avec le Cluster d’excellence INNOVATHERM.
 
3- La vente de savoir- faire en matière de Spa et hôtellerie de santé : notre filiale VSI vend son savoir-faire unique de Médical Spa en s’appuyant sur l’expérience du Vichy Célestins Spa Hôtel.
Elle conduit des missions de conseil principalement pour le compte d’investisseurs étrangers souhaitant ouvrir des « Destination Spa de Santé ».
 
4- Le renforcement de l'attractivité hors saison et notamment en hiver :
Nous envisageons la création d'une piscine extérieure à l'eau thermale, intégrée aux Thermes des Dômes et permettant aux curistes et à la population de Vichy de se baigner toute l'année à l'extérieur.
Cet équipement phare serait parfaitement écologique, dans la mesure où l'eau thermale de VICHY est naturellement chaude et ne nécessiterait pas l'apport d'énergie extérieure.
 
5- La valorisation énergétique – économie d’énergie et développement durable :
Depuis plusieurs années, la Compagnie de Vichy s’est engagée dans une démarche de développement durable.
Dans la continuité de ses labellisations ISO 9001 et 14001, nous souhaitons aller plus loin, en liaison avec les collectivités locales et le soutien de l’ADEME, notamment par  la récupération de chaleurs des sources et des énergies, la création de boucles de refroidissement et de circuits de chaleur en mutualisant les chaudières des Thermes,  les économies sur eaux perdues et une meilleure efficacité énergétique  avec une diminution des émissions de CO2.
Dans ce cadre, il est envisagé la création d’un réseau de chaleur urbain. Ce projet sera engagé en partenariat avec la Communauté d’Agglomération Vichy Val d’Allier.

 
Vous avez œuvré avec succès pour  dynamiser l’image du thermalisme. Quels sont, en la matière, les nouveaux défis à relever ?

Il y a encore dix ans de cela, le thermalisme était traditionnel  et faisait partie des thérapeutiques de moins en moins utilisées car n’ayant  pas fait la preuve de leur efficacité. Depuis une dizaine d’années, la profession s’est reprise en main et a mené des études scientifiques qui ont permis de valoriser les effets thérapeutiques du thermalisme en termes de rhumatologie ou de troubles du métabolisme. VICHY a ainsi participé à la plupart des études menées par l’AFRETH (Association Française pour la Recherche Thermale), qui ont conduit à replacer le thermalisme dans le parcours de soin du patient. VICHY s’est réorientée vers la perte de poids et a ouvert de nouveaux champs pour le thermalisme comme les soins de suite (reconstruction physique et psychique) post cancer du sein, cancer du côlon ou chirurgie bariatrique. En intégrant cette dimension d’éducation thérapeutique du patient, on passe ainsi de l’orientation à l’indication.
En parallèle des cures thermales destinées à prévenir les maladies chroniques, nous nous orientons vers des indications précises dans le cadre de parcours du soin du patient. VICHY s’inscrit ainsi dans la médecine 4 P (Prévention, Prédiction, Participation et Personnalisation).


Comment la Compagnie de Vichy s’intègre-t-elle dans la nouvelle Stratégie de Spécialisation Intelligente (S3) de la Région ?

Mon combat depuis dix ans est d’inscrire le thermalisme dans la notion de prolongement de la mobilité et
de la vie en bonne santé du patient. Cette approche est au cœur de la S3 de la région Auvergne avec deux domaines de spécialisation qui concernent directement le thermalisme : le domaine d’innovation stratégique « santé» (DIS 1), très orienté vers la prévention santé et la mobilité individualisée à tous les âges de la vie. VICHY, le cluster InnovaTherm et les stations thermales s’inscrivent complètement dans cette démarche. Nous sommes également très impliqués dans le DIS3, domaine d’innovation stratégique « développement durable », dans lequel les villes thermales se fédèrent autour du thème des stations thermales de « pleine santé ».
Une collaboration étroite est mise en place avec l’Université d’Auvergne qui mène des études sur de nouveaux produits et vise au développement de l’ETP (Education Thérapeutique du Patient). Les entreprises thermales développent des services en termes d’éducation thérapeutique du patient notamment en matière d’éducation nutritionnelle, de diététique et de remise en activité physique progressive. C’est en changeant le mode de vie du patient que nous réussirons à améliorer sa santé.


Quelles sont vos ambitions au sein de la future grande région Auvergne-Rhône-Alpes ?

La Compagnie de Vichy s’inscrit complètement dans cette dimension régionale. Nous envisageons notre développement au sein de la nouvelle grande Région en partenariat avec tous les acteurs de VICHY (l’Université, l’hôpital, la clinique de la Pergola, l’Institut de formation en masso-kinésithérapie, le CREPS).  Cela nous permettra de créer un ensemble de médecines « intégratives» en associant bien-être et activité médicale pure. Unique en France, ce concept pourrait être exporté dans le monde entier.
Je suis persuadé qu’on ne réussira ensemble que si l’on « chasse en meute » en poursuivant les mêmes objectifs pour créer la ville thermale du futur. Nous allons prendre naturellement le leadership régional dans ce domaine car nous sommes structurés pour avancer et nos équipes sont d’ores et déjà en ordre de marche. »
 

Le business model de La Compagnie de Vichy  en données chiffrées :
- 3 établissements thermaux représentant 250 cabines de traitement ;
- 4 hôtels répondant aux normes 2, 3, 4 et 5 étoiles et représentant 470 chambres ;
- Un chiffre d’Affaires consolidé de 35 millions d’euros ;
- 180 000 journées Thermales réalisées par an ;
- 90 000 nuitées réalisées par an ; 
- 22 000 curistes accueillis en séjour thermal pour l’année 2014 ;
- Un effectif de 300 collaborateurs.
 
Source : ceea-allier.com