Vous êtes ici

La Diagbox récompensée

Le Vichyssois Jérémie Bérard, patron d’Action Éco-Logis, s’apprête à recevoir un prix pour l’invention de la DIAGbox, un coffret pratique destiné à promouvoir ses services à l’habitat et aux économies d’énergie.

Le calcul a été vite fait pour ce propriétaire occupant : s’il réalise pour 10.000 € de travaux chez lui, sa facture énergétique devrait baisser de 2.500 à 1.320 € par an. « Une rentabilité sur huit à neuf ans, s’il fait quelques aménagements lui-même, précise Jérémie Bérard, le patron d’Action Éco-Logis, société vichyssoise spécialisée dans les diagnostics de performance énergétique. C’est important de savoir combien on peut économiser. »

La récompense de deux ans de travail

Pour y voir plus clair, le client a acheté une DIAGbox, inventée par Jérémie Bérard pour promouvoir ses services à l’habitat et aux économies d’énergie. Un « coffret vitrine » pour lequel le créateur d’entreprise recevra, demain, à Clermont-Ferrand, le prix CréACC Auvergne, attribué par le Conseil régional de l’ordre des expertscomptables. « Je suis heureux d’être le lauréat de ce concours. C’est la récompense de deux ans de travail », confie Jérémie Bérard. Après douze ans dans l’industrie, chez NSE, l’entrepreneur de 36 ans a eu envie de créer une activité indépendante dans le développement durable et au niveau local. « Une suit e à ma carerière, sans oublier tout ce que j’ai appris avant ». Il s’est beaucoup formé, obtenant notamment une licence professionnelle bâtiment à énergie positive, à l’IUT d’Allier, à Montluçon.

Depuis avril, il vend sa DIAGbox à une clientèle de prescripteurs et de particuliers, le prix variant selon la taille du logement et le programme de diagnostic. Quatre modèles sont proposés : un pack obligatoire, pour les biens à vendre ou à louer, et trois packs de confort (énergie, sécurité, santé), pour rénover ou mieux vivre dans son logement.
« La DIAGbox apporte un plus. Quand on vend un ser vice, il n’y a rien de concret. Les informations sont souvent très techniques, très normées, et le client ne retient que le prix. Là, dans les deux cas, ma démarche consiste à matérialiser le service avant d’aller plus loin, jusqu’à la remise d’un plan
de travaux. L’objectif, c’est aussi de transformer ce qui est souvent vécu comme une obligation en volonté de valoriser son logement, en le plaçant au mieux sur l'étiquette énergétique ».

Source : La Montagne

Lire le carnet économique sur Jérémie Bérard réalisé par l'agence