Vous êtes ici

LA FUSION VICHY-MONTAGNE BOURBONNAISE SE MET EN PLACE

Au 1er janvier, Vichy Val d’Allier et la Montagne bourbonnaise ne seront qu’une communauté. Quels changements à l’agglomération ?

L’ensemble des élus des 38 communes qui formeront, à partir du 1er janvier prochain, la nouvelle communauté d’agglomération de Vichy, étaient conviés à une réunion d’information, samedi matin, au centre omnisports.

fusion vichy val d'allier et communaute de communes de la montagne bourbonnaise

Les deux présidents, Claude Malhuret (Vichy Val d'Allier) et François Szypula (Montagne bourbonnaise), ainsi que les directeurs des deux collectivités, sont intervenus devant les 300 élus qui avaient répondu à l'invitation (ils sont 600 au total).

Quel est le calendrier ?

Officiellement, la nouvelle communauté d’agglomération sera créée dès le 1er janvier. Mais le nouvel exécutif ne sera pas en place. Doyen des deux présidents actuels, Claude Malhuret sera président par intérim, jusqu’à l’élection d’un nouveau président prévue le 19 janvier (la date limite est le 27). Jusque-là, il n’y aura officiellement plus aucun vice-président. C’est durant la première semaine de janvier que les conseils municipaux éliront, quand ils le doivent, des représentants . Le siège de l’agglo sera logiquement à Vichy.

Quelles seront les compétences ?

Certaines, comme le développement économique, le tourisme ou les ordures ménagères, sont obligatoires dès le premier jour. D’autres sont « optionnelles » ou « facultatives », c’est-à-dire que la loi permet un temps de mise en place. A la nouvelle agglo, on pense prendre la compétence assainissement en 2018, l’eau potable en 2020. Pour les transports, VVA étant déjà autorité organisatrice de transport, la ligne de car Le Mayet-Cusset-Vichy sera transférée à l’agglo dès 2017.

Pour le tourisme, c’est un peu particulier puisqu’un office intercommunal sera bien créé dès 2017… mais sans Vichy, dont l’OT labellisé Station classée de tourisme restera seul un an de plus.

Les impôts vont-ils augmenter ?

François Szypula a dit que c’était sa « crainte ». Mais grâce à une harmonisation des taux entre les deux collectivités, « bon an, mal an, les contribuables ne paieront rien de plus », a-t-il affirmé. Une nouvelle taxe s’appliquera toutefois sur le territoire de la montagne : celle sur les transports dont doivent s’acquitter les entreprises de plus de onze salariés (0,7 % de la masse salariale). « Mais l’Etat s’est engagé à lisser cette taxe sur douze ans », a précisé Yvonick Ramis, le directeur des services de VVA.

Les emplois seront-ils maintenus ?

Les 400 salariés de VVA et les cinq de la CCMB seront repris. Mais pas seulement, puisque la charte co-rédigée par les deux collectivités s’engage à reprendre et poursuivre l’ensemble des contrats passés par les deux collectivités. Si la CCMB n’emploie directement que cinq personnes, elle subventionne des emplois associatifs (tourisme, petite enfance, portage de repas) qui seront tous maintenus, a assuré François Szypula.

C’est finalement le nom de « Vichy Communauté » qui devrait être retenu. En septembre, le bureau des maires avait opté pour « Grand Vichy ». Mais, craignant de rappeler la période sombre du gouvernement de Pétain, les élus de Vichy Val d’Allier avaient préféré le plus classique « Vichy Agglo ». Et finalement, « Vichy Communauté » devrait être soumis à leur vote au mois de décembre prochain. Car les 38 maires, réunis à nouveau le 9 novembre dernier, ont préféré ce terme, qui a été validé par les élus de la CCMB. « Dans l’Allier, il y a déjà Montluçon Communauté et Moulins Communauté. Et puis communauté, cela fait quelque chose de sympa, de proche », a commenté François Szypula.

Source : www.lamontagne.fr