Vous êtes ici

Wild Customs : Une « Sauvage » d’exception à la conquête de l’Ouest

Wild Customs a récemment repoussé les limites de la lutherie par de l'innovation et de la technique en créant « Sauvage », une marque à part entière qu'ils ont présentée à Los Angeles il y a deux semaines.

wild customs - Vichy - fabrication sur mesure de guitares

La marque Sauvage vient de voir le jour avec sa « One-Piece-Master », une guitare haut de gamme faite d'une pièce de bois. Présentée pour la première fois à Berlin, au Holy Grail Guitar Show, elle est aussi partie à la conquête de l'Ouest.

« La marque Sauvage aux États-Unis a eu la retombée qu'on espérait. Les réactions ont été assez incroyables. Nous sommes super fiers d'avoir eu des gens haut placés de différents ateliers, notamment de chez Fender et d'autres grandes marques qui ont été impressionnés par cette guitare car il y a vraiment beaucoup d'innovation. Alors, on touche du bois mais elle est à 99 % vendue à un magasin de New York que nous devrions livrer en mars. Cette année on avait la Sauvage devant et les Wild derrière. L'année prochaine on fera un stand à part pour la marque. »

« C'est une marque créée pour porter les couleurs de l'artisanat et du savoir-faire français, précise Reno. L'idée c'est de faire rêver les gens avec un produit d'exception. » Repousser les limites de la lutherie, la réinventer, c'est tout le challenge de l'objet. « Le défi porte sur chaque élément de l'instrument, détaille Blez : la mécanique, l'accastillage, les bois utilisés, la manière de les traiter, etc. »

Pour cela, ils font appel à plusieurs savoir-faire locaux pour un objet 100 % « made in Auvergne » : Manu Laplace des couteaux 1515 à Thiers pour les Damas, Tom Fleury à Peschadoires pour le cristallium photoluminescent, les usinages de précision réalisés par MC2R à Peschadoires, une partie de l'usinage du cristallium par Allier découpe à Creuzier-le-Vieux et STGI à Thiers pour des pièces usinées au laser. « La guitare d'une valeur de 60.000 euros ne justifie pas son prix par de l'or et du carat, souligne Blez, mais par de l'innovation et de la technique au service du son et de l'émotion. »

Source : www.lepopulaire.fr

Découvrir aussi : Retour sur une aventure intense et la rencontre avec le groupe Eagles of Death Metal

Accéder à la fiche de Wild Customs