Vous êtes ici

LE CASTEL-FRANC A VICHY CHERCHE TOUJOURS UN ACQUEREUR

Le Castel-Franc du Vieux Vichy, dont la partie la plus ancienne remonte à 1482, est à vendre au prix de 495.000 €. Autrefois, le bâtiment abritait la mairie puis le musée de la Compagnie fermière.

castel franc vichy

Le Castel-Franc, bâtiment emblématique de la rue Verrier, est à vendre depuis huit mois. « La partie la plus ancienne remonte à 1482 », précise Fabienne Gelin, responsable des fonds patrimoniaux de la médiathèque. La bâtisse a été remaniée au cours du XIXème siècle, mais la tourelle de l’escalier desservant les deux étages est inscrite sur l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 1926.

La Ville propriétaire

La Ville de Vichy avait acheté ce bien en 1997, avec l’ambition d’aménager un Centre culturel de la Belle Époque. Le projet, dont le but originel était de transférer le patrimoine musical de la cité, est resté dans les cartons. La commune souhaite maintenant céder son bien.

Maison et jardin à la française

La surface habitable de 485 mètres carrés est répartie sur trois niveaux. Au rez-de-chaussée, neuf pièces destinées autrefois au service ont conservé leurs étagères et un imposant poêle en faïence. Des salons avec des fenêtres à meneaux et des cheminées, ainsi que des pièces mansardées complètent l’habitation aux premier et deuxième étages. À l’extérieur, un jardin à la française donne sur le boulevard Kennedy et les parcs d’Allier. Le prix de vente de la propriété est fixé à 495.000 €. « Nous avons eu une quinzaine de visites, explique Carine Porte, directrice des affaires juridiques, patrimoniales et fiscales à la communauté d’agglomération Vichy Communauté. Deux ont failli aboutir. »

Une mairie et un musée 

Le Castel-Franc a abrité la mairie au début du XIXème siècle, bien avant que la commune se porte acquéreur. A l'époque, la Ville louait le bien situé dans la rue Verrier. « La maison comportait alors cinq pièces au rez-de-chaussée et quatre au premier étage… Sans compter les couloirs et l’escalier à vis, détaille Fabienne Gelin, responsable des fonds patrimoniaux. On pouvait facilement y loger le conseil municipal, la salle des mariages, les bureaux du maire et de son secrétaire ainsi que le logement du concierge. En 1822, devant l’ampleur des travaux à entreprendre, le baron Lucas, inspecteur des eaux thermales, nouvellement nommé maire, préféra se porter acquéreur d’une maison située 1 rue de la Source-de-l’Hôpital. Vichy comptait alors 2.500 habitants. »

La Compagnie fermière achètera la maison en 1928, après le décès du propriétaire Charles Claude Alexandre Gravier du Monsseaux. « Gustave Simon, architecte de la compagnie, fait entreprendre de petits aménagements, indique Fabienne Gelin. Et, de 1937 à 1984, le Castel-Franc abrite le musée de la Compagnie fermière. Un musée de l’histoire de Vichy. »

Source : www.lamontagne.fr