Vous êtes ici

Le Cavilam va accueillir près de 2.000 stagiaires

Avec une augmentation des réservations par rapport à l'an dernier et lancement d'une formation en ligne, le Cavilam positive.

Après deux années compliquées, le Cavilam a marqué le coup. Une baisse significative des réservations en raison de la défiance générée par les attentats en France, a engendré des craintes. Le recul de l'activité aurait pu, à long terme, mettre à mal la pérennité de l'établissement. Des suppressions de postes étaient envisagées en début d'année. Et puis, en quelques mois, la situation s'est inversée.

« Le Mooc, une formation en ligne ouverte à tous »

« Les attentats se banalisent, confie Michel Boiron, directeur du Cavilam. C'est la triste vérité. La peur des étrangers envers la France s'amenuise et les réservations reprennent. Nous avons dépassé, pour l'été, les chiffres de l'an passé et, nous arrivons quasiment à ce que nous faisions avant les attentats, il y a trois ans. Évidemment, on ne peut pas savoir si cette amélioration est durable ou non mais, nous faisons tout pour que ce soit le cas, en diversifiant nos activités. »

Ce lundi, 264 stagiaires sont arrivés, 174 étudiants et 90 professeurs. Ce qui porte, à ce jour, l'effectif estival à 1.670 stagiaires du 26 juin au 29 août, dont 823 sur la seule troisième semaine de juillet.

« On a des réservations chaque jour, rien que la semaine dernière, nous en avons compté 145 en quelques jours. C'est de bon augure pour la fin de l'été. »

Avec 90 nationalités présentes dans ses locaux lors de la période estivale, le Cavilam touche un public large mais souhaite aussi développer ses activités en profitant des nouvelles technologies.

« Nous avons lancé une formation en ligne ouverte à tous appelée Mooc (massive open online course en anglais). Elle présente les bases essentielles à l'enseignement du français. La première session commence en septembre et nous avons déjà 3.002 inscrits à l'heure actuelle. C'est un investissement de 80.000 €euros pour développer notre marque et notre savoir faire à travers le monde, car cette formation est gratuite. Seule l'attestation et la certification sont payantes, au prix de 35 € et 55 euros€ respectivement. »

Projet d'agrandissement

Toujours dans la logique de diversification de son offre, le Cavilam souhaite construire un bâtiment comprenant 23 appartements, 5 salles de classe nouvelle génération et, un lieu de vie commune propice aux échanges. Cela se situerait au 86 rue Maréchal Lyautey.

Mis un temps entre parenthèses suite à la diminution de la fréquentation de l'établissement, ce projet est plus que jamais d'actualité. Le retour en nombre des stagiaires permet de voir l'avenir sereinement et une assemblée générale, en ctobre, permettra de décider ou non, le lancement de la construction. En attendant, le permis de construire vient d'être accepté et le terrain, acquis par Vichy communauté en mai 2016 est dans l'attente des travaux.

« L'acquisition a été faite pour un montant de 300.000 €, explique Mathieu Bocq, directeur des services communs de l'agglomération. Nous allons réaliser, avec le Cavilam, un bail inversé. Ils vont verser chaque année à Vichy communauté, un loyer, et une quote-part du prix de vente du terrain. Chaque année, le loyer s'élève à 4.000 € et la quote-part à 13.000 € ou 10.000 € selon la durée, de 15 ou 20 ans. Au-delà de cette durée, le Cavilam sera définitivement propriétaire du terrain. Si vous multipliez les chiffres, vous n'arrivez pas à la somme totale de l'achat. La différence correspond à la démolition du bâtiment actuellement sur le terrain et la dépollution du site. Elle est assumée par l'agglomération car, cet investissement vise à développer l'activité de la structure et c'est profitable pour tout le monde.»

Source : www.lamontagne.fr

www.cavilam.com