Vous êtes ici

Le Centre des jeunes dirigeants (re)crée sa section à Vichy

Le Centre des jeunes dirigeants d’entreprise recrée une section à Vichy. L’ambition de ce réseau est d’aider ses membres à s’améliorer dans leurs fonctions.

C’est peutêtre le début d’une nouvelle belle époque pour le Centre des jeunes dirigeants d’entreprise (CJD) qui, dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix, a compté plus d’une cinquantaine de membres dans sa section vichyssoise. Ces derniers mois, une nouvelle équipe travaille en tout cas à relancer l’association, autour de Luc Meunier, avocat au barreau de Cusset. « Le président de région du CDJ est venu me rencontrer, accompagné d’autres responsables et d’un jeune dirigeant de la section de Montluçon que je connais bien, avec ce souhait. Du CDJ, je connaissais juste le nom et quelques membres, sans savoir d’ailleurs qu’ils en faisaient partie. »

L’état d’esprit du CJD a convaincu Luc Meunier de prendre une part de choix dans l’aventure, en devenant président de la section locale, pour deux ans (*). « L’association regroupe des chefs d’entreprise et cadres dirigeants, quelles que soient la forme juridique de leur société et la nature de leur activité. Ils ne viennent pas pour faire du business, mais pour se former, s’améliorer dans leurs fonctions. »

Une phrase en particulier a plaidé en faveur de son engagement, celle qui résumait déjà l’ambition du CJD à sa création en 1938 : « “Mettre l’économie au service de l’Homme”. En plus de la réunion des membres du bureau, une fois par mois, et d’une plénière mensuelle sur des thèmes variés pour tous les adhérents, le CJD est en mesure de créer des commissions spécifiques et confidentielles pour aider un membre à répondre à un point précis. On bénéficie aussi du riche programme national de formation, qui va de l’analyse financière à savoir entendre et écouter. »
Une “école” profitable au-delà du seul réseau, estime Luc Meunier. « Devenir un meilleur manager et un meilleur dirigeant rejaillit forcément sur toute l’entreprise. »

(*) En Auvergne, le CJD compte ainsi trois sections, à Clermont, Montluçon et, désormais, Vichy.

Source et photo  : La Montagne