Vous êtes ici

Le cluster Innovatherm : des stations thermales à la pointe de la prévention santé

Fondé en 2013, labellisé par le Conseil Régional d’Auvergne, coordonné par l’Etat et l’Europe, le Cluster d’Excellence Innovatherm œuvre à la mise en place de projets innovants pour les stations thermales du territoire. S’inscrivant pleinement dans le nouvel angle de la médecine moderne, le Cluster place le patient au cœur du traitement grâce à une éducation thérapeutique autour d’indications spécifiques. Pour en parler, le Journal de l’éco a rencontré Jérôme Phelipeau, président-fondateur d’Innovatherm.

Jérôme Phelipeau, président-fondateur d’Innovatherm



    Un Cluster unique en France

Jérôme Phelipeau, PDG et principal actionnaire de la Compagnie de Vichy, est à l’origine de la création du cluster Innovatherm : « Notre ambition est d’inventer de nouveaux formats de cure, basés sur la médecine de prévention santé.» Pour ce faire, Innovatherm regroupe une vingtaine d’adhérents (dont Thermauvergne) issus du monde de l’entreprise, des institutions ou encore des acteurs de la recherche et de la formation. Chaque année, le cluster porte des projets collaboratifs autour de compétences transverses afin de favoriser l’innovation au sein des stations thermales d’Auvergne. Les axes de travail d’Innovatherm sont la recherche, la formation, la conquête de nouveaux marchés et la promotion.

    L’éducation thérapeutique du patient

« Le patient doit véritablement devenir acteur de sa propre santé, reprend Jérôme Phelipeau. Nous favorisons l’émergence d’un nouveau modèle de traitement des maladies chroniques dans lequel le patient est plus actif. Nous ne sommes plus dans le domaine de la prescription mais dans la modification du mode de vie. Les éléments qui participent à l’éducation thérapeutique du patient sont la nutrition, la remise en activité physique progressive ou encore la connaissance de la pathologie. » Innovatherm a, par exemple, mis en place un programme comprenant une prise en charge globale de l’arthrose. En complément des soins thermaux, un programme d’éducation santé est désormais proposé au patient dans le but de l’aider à améliorer son quotidien à long terme.

    Le thermalisme, acteur majeur de la médecine moderne

Pour Jérôme Phelipeau, « le système de prévention santé que veut mettre en place le gouvernement s’inscrit pleinement dans ce qui fait l’essence du thermalisme. Les nouveaux programmes de soins définis à l’aide du cluster servent à la fois à la médecine et aux patients qui trouvent des produits mieux adaptés à leurs demandes. De plus en plus, nous allons vers des indications spécifiques qui viennent compléter les 12 grandes orientations du thermalisme. Ces indications plus précises, vont s’intégrer dans le parcours de soins du malade chronique et permettre d’aller au delà des orientations parfois trop généralistes. » En fait, Innovatherm se positionne dans un domaine où le traitement est centré sur la personne et non sur la pathologie. Le discours devient plus pédagogique et responsable que prescriptif. C’est ce que l’on appelle la « médecine 4P », pour Prédiction, Personnalisation, Prévention et Participation.

    La stratégie de spécialisation intelligente

A la demande de l’Europe, les régions françaises ont toutes défini des projets prioritaires dans des domaines d’innovation stratégique. Innovatherm s’inscrit pleinement dans ce que l’on nomme la S3, pour « strategy for smart specialisation ». Ainsi, le Cluster a noué des alliances stratégiques avec d’autres clusters, œuvrant par exemple dans le domaine des probiotiques ou des compléments alimentaires. La S3 qui arrivera à expiration à l’horizon 2020 sera alors redéfinie par la nouvelle grande région Auvergne Rhône-Alpes autour de nouvelles priorités. Pour Jérôme Phelipeau « les atouts de Rhône-Alpes dans les domaines de la vaccination et des médicaments, associés aux expertises de l’Auvergne en matière de prévention santé, vont permettre d’ouvrir de nouvelles perspectives à des programmes innovants et complémentaires. »

www.innovatherm.fr