Vous êtes ici

Le futur avocat en Thaïlande apprend le français à Vichy

Nuttawut Klaikham a quitté la Thaïlande pour Vichy en septembre dernier. Etudiant au Cavilam, il apprend le français pour pouvoir poursuivre ses études de droit. Portrait d’un jeune homme déterminé.

apprendre le français à Vichy

« C’est un grand projet que je réalise, ce n’est pas toujours facile mais on a rien sans rien », explique Nuttawut Klaikham, Thaïlandais aux cheveux noirs et au regard espiègle, surnommé Tao. Après une licence en droit obtenue à Bangkok, sa ville natale. il a , grâce à une bourse départementale, rejoint la France fin septembre 2015, dans le but d’étudier le droit public français.

Mais Tao fait tout d’abord une escale à Vichy, où il est inscrit au Cavilam jusqu’en juillet prochain pour apprendre le français. « La langue française est très difficile. Quand je suis sorti de l’avion, je ne comprenais rien. En Thaïlande, on n’a pas toutes ces conjugaisons ! », avoue l’expatrié de 24 ans qui connaissait déjà quelques mots français, l’ayant étudié au lycée.

Avec le sourire, il revient sur ses premiers pas en France : « j’ai rencontré des difficultés en arrivant, pour ouvrir un compte bancaire par exemple ». Mais le Cavilam et sa famille d’accueil l’aident dans ses démarches. Trois mois après son arrivée à Vichy, Tao s’installe dans un studio. Le jeune homme confie que c’est la première fois qu’il s’installe seul. Un passage obligé s’il veut continuer ses études dans une autre ville l’année prochaine.

Premiers flocons

Des anecdotes sur sa vie en France, Tao en a plus d’une, qu’il raconte toujours le sourire aux lèvres, en faisant de grands gestes. Pour lui, « la France est un beau pays, les Français sont gentils et il y a plein d’activités ».

Depuis son arrivée, Nuttawut a déjà visité Paris, Clermont et Bordeaux. « J’ai vécu mon premier Noël à Bordeaux. En Thaïlande, nous n’avons pas cette fête », ajoute l’étudiant qui en a profité pour découvrir et déguster le foie gras. Ses premiers flocons de neige, c’est à Vichy qu’il les a vus tomber.

Grâce aux excursions proposées par le Cavilam, le jeune Thaïlandais découvre la région, du sommet du puy de Dôme au centre historique de Vichy en passant par Le Puy-en-Velay. Des sorties qui ravissent cet amoureux de la nature.

Tao est aussi un sportif. S’il pratique le sport universitaire, et notamment la boxe thaï, il va souvent sur les bords de l’Allier, avec des amis français, s’exercer à la musculation. Car des amis, Tao n’en manque pas. Ils sont très importants pour lui, encore plus avec la distance qui le sépare de ses proches. « Ma famille et ma petite amie me manquent beaucoup. Mais je vais être aussi triste de quitter Vichy, c’est une belle petite ville », conclut le futur avocat.

Source : lamontagne.fr