Vous êtes ici

Le Pôle Lardy va garder ses étudiants "paces"

L'université d'Auvergne et la communauté d'agglomération Vichy Val d'Allier ont trouvé un accord qui permet le maintien d'étudiants de la première année commune aux études de santé (Paces) sur le site universitaire du Pôle Lardy à Vichy.
 
prepa kine vichy
 
L'information a été confirmée à La Montagne par Brigitte Bonhomme, vice-présidente de l'université d'Auvergne, ce mardi 19 janvier, à la veille de l'ouverture des inscriptions sur la plateforme Admission Post Bac. 
Le Pôle Lardy va garder des étudiants inscrits en première année commune aux études de santé. 
Mais combien ?
 
Quel était le problème ?
Depuis plusieurs semaines, les responsables vichyssois s'inquiétaient de la possible disparition d'un contingent de 350 étudiants avec la réforme des études de kiné. 
Les étudiants suivaient jusqu'à présent une année spécifique (l'APEMK) qui comprenait des enseignements communs à la Première année commune aux études de santé mais également des enseignements spécifiques. Ces cours étaient donnés à Vichy, où se trouve également l'institut de formation en masso-kinésithérapie d'Auvergne.
 
La réforme impose la mise en place d'une année de sélection commune à tous les étudiants, qui ouvre aux études de médecine, dentaire, pharmacie, sage-femme et, donc, kiné. Avec la nécessité de les placer sur un pied d'égalité, d'où l'idée de regrouper tout le monde à Clermont. 
 
Quelle est la solution trouvée ?
Les discussions, au sein de l'université d'Auvergne, et avec les élus vichyssois, ont permis de mettre en place « un compromis ». « Sur la base du volontariat, les étudiants inscrits en Paces pourront choisir le site de Clermont-Ferrand ou bien celui de Vichy », indique Brigitte Bonhomme, vice-présidente de l'université d'Auvergne. Et le choix de chaque étudiant, Vichy ou Clermont, sera validé. 
 
Ce qui permet, puisque les étudiants suivront l'année sur le site de leur choix, d'éviter toute réclamation. A Vichy, pourront donc s'inscrire des étudiants qui veulent être kiné mais aussi pharmacien, dentiste ou sage-femme.
 
Combien d'étudiants à Vichy à la rentrée 2016 ?
Ce « compromis » est valable pour l'année 2016, reste à savoir comment il va fonctionner. 
Personne ne peut savoir combien d'étudiants feront le choix de Vichy : moins ou plus des 350 actuels ? 
 
« Il faut monter les marches l'une après l'autre. Par rapport à ce qui nous était promis il y a quinze jours, c'est déjà mieux, réagit Claude Malhuret, président de l'agglomération Vichy Val d'Allier.  Il y a eu un débat et la situation de Vichy a été prise en compte. Maintenant, à nous de nous rendre désirable pour les étudiants. »
 
Source : lamontagne.fr