Vous êtes ici

Le pôle universitaire Lardy a offert une seconde jeunesse à Vichy

À l’aube des années 2000, l’ambitieux projet du pôle Lardy à Vichy a permis de redynamiser le quartier de France. Et de redessiner cette entrée de ville. Sous l'impulsion des étudiants.

pole universitaire vichy

Les étudiants apportent un dynamisme non négligeable à une ville. Et ce n’est pas Vichy qui va dire le contraire. Inauguré le 24 septembre 2001, le pôle Lardy, dont le projet a été porté par l’intercommunalité vichyssoise, a considérablement modifié le quartier de France. À l’endroit où trônent les bâtiments universitaires, se dressait une friche thermale.

La présence des étudiants a revigoré un quartier délaissé. Des commerces, des résidences ont vu le jour. Pour preuve, le Cocoon Café, situé à deux pas du pôle universitaire. Le gérant confie que la présence de l’université a motivé son implantation dans le quartier, le 6 mars 2017. Cela lui assurait une forte clientèle à proximité. 

« Les étudiants apportent un flux constant, en semaine principalement. C’est le plus gros de ma clientèle. Environ les deux-tiers. On ne peut pas profiter du flux du centre-ville ici. » Pour accroître la fréquentation, il n’hésite pas à se servir des réseaux sociaux, et ainsi faire de l’auto promotion.

« Un an après, on ne nourrit aucun regret. C’était un défi de venir à cet endroit, mais on savait que cela pouvait fonctionner. » Il souligne un autre point. La mixité sociale apportée par les étudiants, notamment ceux du Cavilam. « On voit plein de cultures différentes, même l’été, car le Cavilam reste ouvert pendant la période estivale. »

Un quartier revalorisé 

Guy, un habitant du quartier depuis près de 50 ans, a, lui, assisté à l’ouverture du pôle universitaire. Il concède que l’installation de l’université et l’arrivée des étudiants qui en a découlé ont offert une seconde jeunesse au quartier de France. Et l’ont revalorisé.

Guy a vu ces nouveaux venus d’un bon œil, Vichy souffrant d’une population vieillissante. Si le cadre de vie agréable a su attirer des retraités, les étudiants confèrent une valeur ajoutée à la cité thermale, et au quartier universitaire.

Pour Mathias Bernard, président de l’Université Clermont- Auvergne, une antenne délocalisée comme le pôle Lardy présente de nombreux atouts. « Cela permet d’éviter une trop forte concentration d’étudiants dans une seule ville et d’assurer un meilleur acceuil en proximité. De développer des partenariats locaux avec les collectivités et les entreprises. D’affirmer le rôle de l’université dans le développement du territoire vichyssois ».

Le pôle universitaire de Vichy posséde une identité thématique qui lui est propre. Axé sur les métiers de l’information, de la communication, de la santé et du sport en septembre avec la filiére STAPS. L’enjeu des prochaines années sera de mettre en place une offre de formations à tous les niveaux du cursus universitaire sur ces thèmes. Et d’accroître l’activité de recherche, qui manque à Vichy.

Source : www.lamontagne.fr

Voir la fiche du pôle universitaire

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com