Vous êtes ici

Visite de l'entreprise ACM

Dans le secteur de Vichy, le réseau entreprendre compte quinze membres. Ces derniers sont allés visiter l’entreprise Atelier Chastang Mécanique dont ils ont aidé à la reprise.
«Si on veut développer l’emploi, il faut développer la création ou reprise d’entreprises », explique Gilles Michaille. Le dirigeant de la pastillerie Moinet est membre de l’antenne vichyssois du réseau entreprendre. Un réseau qui compte15 membres à Vichy et 110 dans toute l’Auvergne.
« Nous sommes une association économique reconnue d’utilité publique pour son aide à la création ou reprise », indique Gilles Michaille.
Une aide qui prend la forme de conseils puisque les membres du réseau reçoivent des porteurs de projets avec qui ils discutent. Qui mieux qu'un chef d’entreprise peut aider un nouveau ou futur chef d’entreprise ? « Cela leur permet de ne pas faire trop d’erreurs, d’éviter des galères et de se concentrer sur leur développement, ajoute Gilles Michaille. Il s'agit de bénévolat. Nous sommes totalement désintéressés et objectifs. »
 
 
Après étude par un groupe de cinq « valideurs », le porteur de projet passe devant le comité de pilotage du réseau. Si le projet est retenu, l’aide peut être financière.
Il s’agit de prêts d’honneur personnels qui sont considérés par les banques comme un apport personnel. Un prêt levier puisqu’en principe, si le réseau entreprendre a validé le projet, la banque suit le créateur.
Le réseau entreprendre s’occupe principalement des PME qui peuvent créer 5 à 6 emplois.
C’est le cas de l’entreprise ACM qui a été reprise par Richard Sylvestre en 2014. Récemment, le jeune PDG de Creuzier-le-Neuf a convié les membres du réseau qui l’ont soutenu dans la reprise de cette société de mécanique qui fabrique des machines pour la maroquinerie de luxe.
 
Source : La Montagne