Vous êtes ici

Le Réseau Galilé met le cap à l’Ouest

Le Réseau Galilé met le cap à l’Ouest. A Chicago, lors du mondial de la machine outil Eric Michoux a planté des jalons. Chambre de Commerce internationale Franco Américaine, BPI, WBC, l’agence US d’Invest In France…des rendez vous productifs et encourageants dont la filiale vichyssoise Peinta devrait bénéficier.

Le président du Réseau Galilé, Eric Michoux et son vice-président, Jean-Claude Boyer étaient au salon IMTS 2014 à Chicago. 2 000 exposants sur 10 hectares couverts. Le plus vaste salon au monde de la machine outil et de l’innovation. Plus qu’un salon, l’IMTS est un choc ! Celui des technologies innovantes dans un monde qui bouge, celui de la machine outil et de la robotique et de tout ce qui touche à l’automatisation hi-tech. 30 pays exposent au fil des 10 hectares couverts de ce qui est, aujourd’hui, le plus vaste hall de la planète et pas moins de 100 000 visiteurs, cinq jours durant, en ont parcouru les allées. L’International Manufacturing Technical Show est aussi un formidable outil de réseautage, on y échange, tout au fil des déambulations des cartes de visites à tours de bras dans une totale convivialité.

Inde, France, Amérique…un pont international est jeté, au bénéfice des entreprises; Eric Michoux, 2ème en partant de la gauche

Là où ça bouge !

Mais au-delà du salon, le président Michoux a multiplié les contacts pour une future plateforme technique et commerciale. Et de s’en expliquer «  Je constate, au fil de ce séjour, que les américains sont beaucoup plus positifs que nous, même s’ils ont les mêmes problèmes économiques. Ils croient en la reprise et regardent l’avenir de façon très optimiste. La morosité n’est pas de mise. C’est déjà un pas vers la réussite. »  Par ailleurs, le Midwest qui regroupe quelque 17 états autour d’un pôle d’excellence, Chicago, est en pleine reprise. La sous-traitance pour l’industrie lourde et l’automobile commence à réinvestir « là où ça bouge, le Réseau Galilé se doit d’être présent, avec ses machines outils de chez Escofier à Chalon, ses compétences sur les tubulures fines avec Provéa à Vénarey-les-Laumes, la robotique de Farman à Joué-les-Tours ou bien encore tout le pôle énergie avec CLM à Dijon, Peinta à Vichy et P.I. à Clermont Ferrand. Le Réseau Galilé couvre un large éventail de productions et nous sommes prêts pour cet immense marché américain. » Les contacts entamés sur le salon IMTS ont été jugés « intéressants » par le président Michoux.