Vous êtes ici

Le restaurant de l'aviron remis à flot à Vichy

les berges de l'aviron vichy

Un coup de foudre pour le site, une rénovation du sol au plafond, 150.000 € de travaux... Deux sœurs et un frère ont fait le pari de faire revivre une adresse fermée depuis près de 20 ans. Et redonnent le sourire à un quartier.

restauarnt les berges de l'aviron

Ouverture de la guinguette restaurant "Les Berges de l'Aviron" à Vichy © Dominique PARAT

C'était une table réputée de la cité thermale, tant par la qualité de sa cuisine que par son cadre. Le restaurant Le Rowing est ensuite devenu Les Blés d’or, avant de ranger les couverts pendant près de 20 ans. L’adresse des bords de l’Allier vient d’être tirée de son long sommeil par une fratrie. Grâce, Cristina et Mario Verissimo ont eu un coup de cœur pour ce lieu, propriété du Club d’aviron de Vichy (CAV).

Depuis le 25 mai, le tintement des fourchettes et des couteaux sur les assiettes résonne à nouveau au-dessus du ponton où les embarcations sont mises à l’eau. Le restaurant se nomme désormais Les Berges de l’aviron. À l’origine de cette renaissance, Grâce Verissimo. « Cela fait deux ans que je rame ici. Et j’ai toujours trouvé le lieu magnifique », explique celle qui a convaincu sa sœur, Cristina, prof de flamenco, de quitter Perpignan pour se lancer dans l’aventure de la restauration.

Si le charme du site a opéré, très vite, les deux associées se sont rendu compte que le rafraîchissement des locaux un temps envisagé ne suffirait pas. Mais une fois liées au club d’aviron par un bail commercial signé en janvier, il n’était plus question de reculer. « C’était un vrai champ de bataille. Il a fallu remettre aux normes toute l’électricité, refaire la cuisine, prévoir des plafonds anti­feu, enlever la cheminée », indiquent Grâce et Cristina, qui ont investi, avec Mario, une enveloppe de 150.000€ de travaux.

Ouvert toute l'année

En plus de l’intervention d’artisans, les associés ont pu compter sur le coup de main de plusieurs autres frères, qui ont notamment réalisé le comptoir et des tabourets de bar avec le bois de l’ancien plafond. En quatre mois, le restaurant a été presque entièrement rénové. Durant le chantier, beaucoup de promeneurs du GR463 qui traverse le site, ainsi que des curieux sont venus partager avec les deux sœurs leurs souvenirs du lieu. « On nous disait : “j’y ai fait un premier de l’An” ou alors “j’ai fêté l’anniversaire de mon fils ici”. Chacun avait sa propre histoire avec cet endroit », sourit Cristina Verissimo.

Si le restaurant, situé en contrebas, n’est pas visible de l’avenue de la Croix­-Saint­Martin, les deux restauratrices ont déjà assuré un service à 46 couverts. Leur credo : « Une cuisine pour tout le monde, une carte simple. »

« Avec des produits frais et français », ajoute le chef, Cédric Figlionlos, qui a déjà travaillé dans plusieurs restaurants de Vichy et Super ­Besse, en tant que saisonnier. Le jeune cuisinier aimerait même proposer une carte composée de produits bio, l’hiver.

Car les Berges de l’aviron ne se contenteront pas d’accueillir les clients seulement durant la belle saison. Si la terrasse, ouverte sur l’Allier grâce à l’élagage des arbres réalisé par les espaces verts de la Ville de Vichy, devrait séduire durant l’été, la salle de 100 m2 comprenant une véranda permettra de servir tout au long de l’année, et pour l’instant sept jours sur sept.

Pratique. Restaurant/bar Les Berges de l’aviron, 3, avenue de la Croix-Saint-Martin, à Vichy. 06.15.68.64.57 ou 06.15.47.33.94.

berges de l'aviron


Pour le Club d’aviron de Vichy (CAV), la réouverture de ce restaurant, attenant à ses locaux, est une aubaine. « Nous cherchons à ouvrir notre club à la population vichyssoise. Ce restaurant va nous aider dans cette démarche. Et puis ça permet de valoriser ce local qui était à l’abandon », apprécie Yves Robert, le président du CAV, qui voit un autre avantage : « Les parents qui amènent leurs enfants à l’aviron pourront les attendre en buvant un café. » Le loyer sera également une rentrée d’argent pour le club.
« Tout ce qui peut mettre de l’animation dans le quartier est bon à prendre ! » Guy Michard, président du comité du quartier de France et de la Croix­Saint­Martin, voit d’un bon œil l’ouverture des Berges de l’aviron. « Il faudrait que le restaurant soit indiqué de la rue pour que les gens connaissent son existence », remarque Guy Michard, satisfait d’assister à l’ouverture d’un nouveau commerce dans un secteur de la ville où les enseignes ont plutôt tendance à disparaître.

Même sentiment pour la ville de Vichy. « Il y a une vraie émulation sur les berges de l’Allier. Cela fait écho au projet de rénovation de la rive gauche. Surtout, ce restaurant va faire vivre les berges tout au long de l’année », se félicite Charlotte Benoit, première adjointe au maire de Vichy, en charge de la dynamisation du centre­ville et du commerce. Pour leur restaurant, les sœurs Verissimo lorgnent sur les salariés de la zone d’activités économiques de la Croix­SaintMartin. Elles n’ignorent pas, non plus, que l’école des kinés accueillera près de 400 élèves à la rentrée 2018, à quelques rues de leur commerce.

Source : www.lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com