Vous êtes ici

4.500 emplois dépendent du tourisme dans l'Allier

tourisme allier

La fréquentation des hébergements touristiques et des lieux de visites est globalement en progression dans l’Allier. Voici les grandes tendances de l’année 2017.

tourisme allier

Le président du Comité départemental du tourisme, Bernard Coulon, et la directrice Véronique Dufréchou ont animé l’assemblée générale du CDT

305 millions d'euros dépensés par les touristes et 4.500 emplois générés (soit 4,4 % de l'emploi salarié dans l'Allier) : la contribution du tourisme à l'économie départementale n'est pas négligeable.

D'autant plus que l'ensemble des catégories d'hébergements et des lieux de visites ont été globalement en progression en 2017, avec toutefois des disparités selon les gammes de prestations. Voici les principales tendances évoquées lors de l'assemblée générale du Comité départemental du tourisme, réuni la semaine dernière, au Centre national du costume de scène, à Moulins.

1 Fréquentation en hausse dans les hôtels. L'ensemble des hébergements représente 6,8 millions de nuitées. Avec 829.000 nuitées, l'hôtellerie est, pour la troisième année consécutive en hausse (+ 1,97 % par rapport à 2016). La clientèle étrangère représente 11 % de ces nuitées.

Même hausse pour l'hôtellerie de plein air (campings). Avec 295.130 nuitées comptabilisées, soit une augmentation de près d'1 % par rapport à 2016. La part des nuitées étrangères est toujours très importante (23 %) et largement dominée par les touristes venus des Pays-Bas, qui représentent la moitié de ces nuitées.

Enfin, la fréquentation des curistes a poursuivi globalement sa hausse sur les sites de Vichy, Néris-les-Bains et Bourbon-l'Archambault, passant de 19.701 curistes conventionnés en 2016 à 20.310 l'an passé. Le nombre de clients « bien-être » est, quant à lui, à la baisse (un peu plus de 35.000 en 2016 contre 30.367 en 2017).

2 Les incontournables. « L'attractivité de l'Allier se renforce, grâce à la richesse de son offre et grâce à ses locomotives », a rappelé Bernard Coulon, le président du CDT. Des locomotives au premier rang desquelles on retrouve bien-sûr le Pal. Le parc de Saint-Pourçain-sur-Besbre a passé la barre symbolique des 600.000 visiteurs en 2017.

Suivent le CNCS à Moulins (près de 70.000 visiteurs), puis Paléopolis à Gannat et le trio moulinois, musée Anne-de-Beaujeu, Maison Mantin et Mal Coiffée, au-dessus des 30.000 visiteurs. Le petit train de Vichy et le Mupop de Montluçon affichent, quant à eux, 22.000 visiteurs chacun.

3 Le top 5 des manifestations. Les principaux événements organisés dans l'Allier en 2017 ont attiré plus de 223.000 visiteurs (un chiffre stable par rapport à 2016). Les deux manifestations les plus fréquentées étant le festival des cultures du monde à Gannat et la Foire médiévale de Souvigny (40.000 visiteurs chacun). L'Ironman de Vichy (34.000 visiteurs), le Festival viticole et gourmand en pays saint-pourcinois (22.000 personnes) et les Flamboyantes de Cusset (20.000 visiteurs) complètent ce top 5.

« Le tourisme a un impact direct sur l'économie et l'objectif du Comité départemental du tourisme, c'est d'être la cheville ouvrière du département pour promouvoir le territoire, a rappelé le président du CDT, Bernard Coulon.
Et le territoire, c'est indélocalisable ! » Pour développer le tourisme dans l'Allier, dans un contexte particulièrement concurrentiel, le CDT a identifié trois axes de travail pour son plan d'actions 2018 : conquérir et fidéliser la clientèle nationale (Ile-de-France, Grand Ouest et Rhône-Alpes) ; stimuler la consommation des sites touristiques par les Bourbonnais et les habitants des départements limitrophes, avec un effort plus soutenu sur Clermont-Ferrand ; et enfin développer des plans d'actions spécifiques pour quatre filières, le cyclo, la randonnée pédestre, la pêche et le tourisme gourmand.

Source : www.lamontagne.fr

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com