Vous êtes ici

Les nouveaux EPCI prescrits pour 2017 en Auvergne Rhône-Alpes

epci auvergne rhone alpes

Dans le cadre de son observatoire, l'Agence des territoires vient de produire la 1ère carte régionale des EPCI 2017 prescrits par les SDCI en Auvergne-Rhône-Alpes, en téléchargement ici. L'observatoire produit et diffuse, sur demande des territoires et des services régionaux, des cartes à l'échelle Auvergne-Rhône-Alpes ou plus locale, sur toutes thématiques du développement territorial (en téléchargement ici).

En complément, l'Agence a produit l'une des premières études comparant les différents types de territoires de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et définissant leurs similitudes ou leurs différences selon des critères de démographie, de fragilité sociale, et d'urbanisation / ruralité. Cette étude est à télécharger ici, et fait l'objet d'un article "Fait du jour" de La Montagne.

Réalisée en partenariat avec l'INSEE, elle montre que la région Auvergne-Rhône-Alpes regroupe des territoires largement différenciés.

À l’ouest, la majorité des bassins de vie perd des habitants, ce qui est également le cas pour quelques territoires de l'Ardèche, de la Drôme, de la Loire, de l'Ain, de la Haute-Savoie et de la Savoie. Pour ces territoires, l’attractivité est un enjeu majeur. À l’est et au centre de la Région, la majorité des territoires gagnent des habitants, ainsi que deux zones de l'ouest marquées par l’étalement urbain, sous l’influence de Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme, et de Saint-Étienne en Haute-Loire.

Au-delà de cette simple partition démographique, six profils de bassins de vie se dessinent. Les bassins de vie des grandes agglomérations polarisent de vastes territoires urbanisés, jeunes et dynamiques, dont la croissance démographique est soutenue depuis plusieurs décennies. À l’inverse, le sud de l’Ardèche et de la Drôme, ainsi qu’une partie de l’Allier sont confrontés à une plus forte précarité sociale. Cette fragilité est également présente, quoique moins élevée, dans des bassins de vie plus industriels centrés sur des villes moyennes. Enfin, la nouvelle région abrite deux types de ruralité : aux territoires âgés et en déclin démographique du Massif central s’opposent les territoires plus favorisés de Savoie et de Haute-Savoie, portés par un tourisme saisonnier structurant.

Source : www.auvergnepro.com