Vous êtes ici

Nouvelle ère pour le bus dans l’agglomération de Vichy

Construire un dépôt de bus pour favoriser la concurrence et améliorer le service aux usagers. Voilà le raisonnement de la collectivité, qui a décidé de reprendre son réseau en main.

depot de bus agglomération de Vichy

Image de synthèse bruhat & Bouchaudy architectes © Agence VICHY

Un nouveau dépôt de bus ? Pour quoi faire ? L’agglomération vichyssoise en possède déjà un… Le président de l’agglomération et maire de Vichy, Frédéric Aguilera, a apporté la réponse, hier, en posant la première pierre du chantier.
« Nous avons étudié le réseau de bus sur les quinze dernières années. On aurait pu gérer en régie, mais on a fait le choix d’une délégation de service public (DSP). Et à chaque fois, nous avons connu un problème avec cette délégation. Il n’y avait pas de concurrence. Une seule entreprise répondait à l’appel d’offres. Pourquoi ? Parce que le dépôt de bus appartient à cette entreprise. »

Pas de surcoût pour la collectivité

D’où la volonté d’en construire un nouveau, d’en devenir propriétaire, et de le louer, afin de favoriser « une saine émulation». « Toutes les grandes compagnies ont répondu, et nous avons pu poser nos exigences, comme une ligne 100 % électrique », mais aussi un parc Vivelo entièrement neuf et étoffé, ou un réseau mieux connecté.

De plus, « le coût sera absorbé par la relocation », a poursuivi Jean-Marc Germanangue, vice-président de l’agglomération délégué à la mobilité et aux transports, à l’origine de ce cercle vertueux et dont « l’intuition » a été saluée.
À l’arr ivée, les usagers devraient bénéficier d’un parc de bus entièrement renouvelé, avec « une qualité globale du réseau» améliorée, selon Frédéric Aguilera. « On a un coût identique pour plus de services. »

Et c’est sur les épaules de la société Transdev que reposera cette responsabilité, pendant une période de 7 ans et 11 mois. Elle a remporté ce marché de quelque 25 millions d’euros, devant trois autres candidats : RATPDev (groupe RATP), Carpostal et Kéolis, le précédent délégataire.
 

Source : www.lamontagne.fr

depot bus agglomération de VIchy

Première pierre sur le chantier du futur dépôt de bus de vichy Communauté à Cusset


La première pierre du dépôt de bus a été posée, hier, par Jean-Marc Germanangue, vice-président de Vichy Communauté délégué à la mobilité et aux transports ; Jean-Sébastien Laloy, maire de Cusset et vice-président du Conseil départemental ; Frédéric Aguilera, président de Vichy Communauté ; et André Crouzier, vice-président délégué aux travaux et bâtiments (de gauche à droite). Le nouvel équipement s’élèvera sur la friche industrielle de l’ancienne usine métallurgique Manurhin, zone des Graves, à Cusset. Son maire s’est félicité de « la restructuration » de cette friche, dans « un secteur stratégique », désormais « noeud de circulation ».

Le coût du chantier s’élève à 2,1 millions d’euros HT, dont 700.000 abondés par le Département, et 300.000 par le fonds de soutien à l’investissement local de l’État. Il sera amorti par la location au délégataire. Le futur réseau sera lancé en septembre 2018.


Dans le nouveau cahier des charges de la DSP, entre autres engagements, le délégataire devant s’inscrire dans la volonté de la collectivité de réduire l’empreinte carbone du réseau Mobivie. Ce sera chose faite, avec l’acquisition « de quatre bus électriques de grande capacité qui capteront 50 % de la fréquentation » sur la ligne A.
Et un parc de bus 100 % électrique le dimanche à Vichy.
Si de nombreux territoires « expertisent actuellement les nouveaux modes de propulsion non polluants », Vichy Communauté se félicite d’être « la première agglomération de cette taille à franchir le pas » en la matière.

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com