Vous êtes ici

Le futur centre technique d’exploitation routière devrait être opérationnel fin 2018

Il accueillera les agents et le matériel des services routiers du département. Le futur CTER de Saint-Rémy-en-Rollat a été porté sur les font baptismaux. Les travaux de construction devraient s’étaler sur un an.

centre technique départemental à saint remy en rollat

Jean-Jaques Rozier, Claude RIboulet, Frédéric Aguilera, Elisabeth Albert-Cuisset, Gabriel Maquin

Fin 2018, un nouveau CTER (centre technique d'exploitation routiére) devrait voir le jour à Saint Rémy-en-Rollat. Sa première pierre a été posée vendredi par Claude Riboulet, président du conseil départemental.
Le budget de sa réalisation est estimé à 3.116.000 €. Une somme qui revêt plusieurs aspects, comme l’ont rappelé, à l’issue de la cérémonie, Claude Riboulet mais aussi Élisabeth Albert-Cuisset,, vice-présidente du Conseil départemental, et Alain Dumont, maire de Saint-Rémy-en-Rollat.

Démarche de mutualisation

« Nous ne pouvons que nous féliciter de ce choix, d’autant que l’arrivée du futur CNO (contournement nord-ouest) renforcera l’implantation de ce CTER. Projet qui a aussi permis le redémarrage d’une entreprise locale, La Cristallière », remarquait Alain Dumont dont les propos étaient repris par Élisabeth Albert-Cuisset.

« Ce projet d’importance, pour le département, a aussi été guidé par un choix économique. Il a permis de relancer La Cristallière qui, à travers la vente du terrain, lui a apporté une trésorerie importante, 211.000 €. Je veux aussi noter la démarche de mutualisation de nos structures, matériel ou personnel avec l’ambition qu’ils travaillent dans le même sens. Surtout dans cette perspective d’arrivée des projets routiers structurants.»

Quant à Claude Riboulet il a, lui, insisté sur le fait que les services eux-même du Département avaient été sollicités pour assurer le premier lot, la VRD (voirie et réseaux divers).
« Il eut été surprenant que votre métier n’ait pas été mis à contribution. Pour les autres lots ils ont été attribués à des entreprises de l’Allier. Par ailleurs, un avenant à ce projet permettra de rajouter un espace pour l’accueil des véhicules électriques.»

Le CTER s’étalera sur 2 ha

Christophe Blondet, architecte, a présenté les caractéristiques, foncières, techniques et architecturales du futur CTER.
D’une surface de deux hectares, ce CTER , à l’image des 29 autres répartis dans cinq Unités techniques territoriales (UTT) et trois Unités territoriales spécialisées (UTS), aura en charge l’entretien des routes départementales et de leur exploitation. Il comprendra plusieurs bâtiments :
un espace vie de 387 m2, avec principalement des bureaux ; un atelier espace technique de 583 m2 pour notamment la réparation et l’entretien des engins ; un espace technique de 625 m2 pour du stockage de matériel ; des espaces extérieurs pour du stockage de matériaux.
Il regroupera ainsi les moyens humains et matériels de la régie mutualisée de Cusset, des CTER de Cusset et Bellerive-sur-Allier, du stock de sel de la régie mutualisé et l’agent en charge du domaine routier de l’UTT de Lapalisse-Vichy.

Source : La Montagne (21/11/17)

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com