Vous êtes ici

Booster les projets auvergnats

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne- Rhône-Alpes, entend, plus que jamais, soutenir les entreprises auvergnates et leurs projets. Cela passe aussi par les fonds européens.

laurent wauquiez - auvergne rhone alpes - economie

Depuis le 1e r janvier dernier, la fusion des Régions est effective. Pas question pour autant, pour Laurent Wauquiez, de diluer l’identité auvergnate. « On s’adosse sur Rhône-Alpes pour conforter notre puissance auvergnate».

Présent, hie, à Clermont-Ferrand, Clermont-Ferrand, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a présenté les nouvelles orientations en matière de développement économique dans le cadre de la stratégie de spécialisation intelligente.

Pour rappel, la S3 – c’est son nom – est, dans le cadre de la stratégie Europe 2020 de l’Union européenne, censée permettre à une région et à ses entreprises de se distinguer de ses concurrents. Et c’est là le souhait de Laurent Wauquiez. « Je veux booster le tissu économique auvergnat, montrer que l’Auvergne a du ressort et se positionner sur les secteurs de demain.»

Aussi, « des sujets d’innovation ont été identifiés pour structurer une relation avec l’Europe ». Comprendre, flécher des fonds européens spécifiques pour l’accompagnement des projets auvergnats.
Cinq secteurs sont concernés, « avec des projets concrets. » Un est en cours sur le BTP : « L’objectif est de créer un centre de recherche qui permettra de tester des matériaux bios ». Dans le secteur du numérique Almérys, « une de nos pépites », est en partenariat avec une autre startup locale : Perfect Memor y. « On veut les aider. » Le thermalisme, la prévention pour le grand âge et l’agriculture sont aussi concernés pour la partie auvergnate.
En faisant converger les différents axes auvergnats avec ceux déjà élaborés en Rhône-Alpes : « On arrive à une dizaine de priorités industrielles », poursuit-il.
Cette structure continuera d’être présidée, jusqu’en 2020, par Jean-Dominique Senard, PDG du groupe Michelin.

Agence économique régionale unique - Laurent Wauquiez l’a répété, hier. « Je veux que l’on dépense moins sur le fonctionnement administratif pour mettre plus sur l’accompagnement des personnes et des entreprises ». Aussi, les deux agences régionales seront mises en commun.
« Mais, dans cette agence unique, l’Auvergne ne doit pas être oubliée. Il y aura non seulement une antenne, mais un pôle basé à Clermont-Ferrand, à l’hôtel de Région.
Il sera dédié à l’accompagnement des entreprises», a-t-il rassuré.

Source : La Montagne (04/10/2016)