Vous êtes ici

RENOVA VEUT RENDRE SEXY LE PAPIER TOILETTE

Paulo Pereira da Silva, PDG de Renova, nous a ouvert son usine de Saint-Yorre. Petit tour dans cette entreprise où l'art s'affiche un peu partout.

Renova Vichy-Saint-Yorre

Installée en 2015 dans l'ancienne laiterie Candia, achetée pour 3 millions d'euros, Renova a lancé sa production de rouleaux de papier toilette et essuie-tout en mai dernier.

Pour cette société portugaise, qui possède deux usines dans son pays d'origine, le site de Saint-Yorre est le seul installé à l'étranger.

En investissant 13 millions dans une ligne de production, Renova veut développer ses ventes en France mais aussi en Europe du nord. Pour cela, une seconde ligne de production va être installée en septembre prochain.

Renova, projeté sur le devant la scène en 2005 avec ses rouleaux de papier hygiénique colorés, cultive un certain état d'esprit artistique grâce à son PDG, Paulo Pereira da Silva. Ce physicien formé à l’école polytechnique de Lausanne, patron de Renova depuis 1995, a un objectif : rendre glamour et sexy le papier toilette.

Ce physicien formé à l’école polytechnique de Lausanne et patron de Renova depuis 1995 aime que l'art s'affiche partout, des bureaux aux ateliers de production.

Des projets pour l'avenir

Les colletivités locales vont investir 455.000 euros pour Renova (mairie de Saint-Yorre: 103.000 euros; VVA: 115.000 euros; département de l’Allier: 115.000 euros; État: 74.000 euros; et subvention de revitalisation Candia de 48.000 euros)
Ces fonds sont destinés à financer une canalisation permettant d’acheminer de l’eau jusqu’à l’usine. Grâce à cet équipement, le producteur de papier hygiénique n’aura plus besoin d’importer de rouleaux de papier brut. L’activité ne sera plus uniquement de la transformation. La production de matière première sera réalisée sur place permettant la création de l’intégralité du produit à Saint-Yorre et une distribution sur toute l’Europe du nord.

Source : lamontagne.fr