Vous êtes ici

Sofama recrute pour la maroquinerie de luxe

sofama

A Espinasse-Vozelle, le fabricant de maroquinerie Sofama s'agrandit et cherche à pourvoir 80 postes à l'horizon 2019 pour faire face à une hausse des commandes dans le secteur du luxe.

sofama

A Espinasse-Vozelle, le fabricant de maroquinerie Sofama s'agrandit et cherche à pourvoir 80 postes à l'horizon 2019

Sofama pousse encore ses murs, portée par un secteur du luxe au meilleur de sa forme. Après avoir doublé la surface de production d’un premier bâtiment à Espinasse-Vozelle (Allier) en 2017, l’entreprise qui fabrique des composants et des articles pour des grandes marques de maroquinerie, vient de lancer un nouveau chantier d’agrandissement dans la commune.

À la clé pour Sofama 1, – le site le plus ancien de l’entreprise –, une surface de production de 3.400 m² et 80 postes à pourvoir à l’horizon 2019.

La société aux 500 salariés en Auvergne-Rhône-Alpes recrute des prototypistes, des techniciens de maintenance et, en grande majorité, des ouvriers en maroquinerie. Un profil et des compétences très recherchés par les fabricants implantés dans le département de l’Allier.

« Depuis le début de l’année, on a obtenu 169 offres d’emploi de maroquinier, explique Olivier Laffont, le directeur de l’agence Pôle emploi de Vichy. C’est le premier métier dans le bassin, celui qui recrute le plus en nombre. »

De la ville thermale à Saint-Pourçain-sur-Sioule, le secteur emploie 1.200 personnes hors intérim. « Les entreprises de maroquinerie de luxe ont rarement recours au travail temporaire », souligne Olivier Laffont.

À Espinasse-Vozelle, Sofama recrute en CDD pour commencer, avec la volonté de pérenniser les postes en CDI. Au préalable, les candidats doivent passer un test d’habileté dans les locaux de Pôle emploi avant de passer un entretien avec le fabricant. « Les postes sont ouverts à toute personne qui souhaite travailler, explique Isabelle Allard, directrice administrative et DRH de Sofama. Y compris celles qui n’ont pas de formation initiale. »

sofama

Béatrice Elzéard et Isabelle Allard, directrice des sites d'EspInasse-Vozelle et DRH de Sofama

Le lycée Desaix de Saint-Eloy-les-Mines (Puy-de-Dôme) est le seul établissement de l’ex-région Auvergne à proposer des formations autour des métiers du cuir du CAP au BTS, mais l’offre ne suffit pas. « On ne peut pas attendre trois ans de scolarité car le marché est là, insiste Isabelle Allard. Il arrive maintenant ! »

Comme d’autres fabricants, Sofama a créé son école pour enseigner les techniques de maroquinerie répondant aux cahiers des charges de ses clients.

Elle propose une formation de 400 heures en interne. La reconversion professionnelle devient ainsi un levier. « Fleuriste, esthéticienne, coiffeuse… Ces profils se reconvertissent facilement à nos métiers car les personnes font preuve de dextérité et de minutie, détaille Béatrice Elzéard, la directrice des sites d’Espinasse-Vozelle. Nous avons aussi des personnes de la restauration et du commerce. Elles veulent intégrer l’entreprise pour les horaires. »

Les postes de travail sont toujours en journée et l’usine est à l’arrêt le week-end. Des conditions qui séduisent les femmes très majoritaires chez le fabricant, mais la direction assure qu’elle ne ferme pas la porte aux hommes. Au contraire.

« On recherche aussi des hommes pour une parité dans l’entreprise et parce que les modes changent, assure Béatrice Elzéard. Les donneurs d’ordres sont plus à l’écoute de la gamme hommes. Ce n’est pas notre principale production, mais c’est un secteur qui se développe. »

Sofama emploie 500 salariés dont 350 à Espinasse-Vozelle (Allier). La société gère aussi un site de production à Feurs (Loire) et un autre à Yssingeaux (Haute-Loire).

Source : lamontagne.fr

Voir la fiche de Sofama

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com