Vous êtes ici

Tourisme d'affaires : L'Auvergne, destination tendance !

Classement avantageux dans le Lonely Planet et dans l'Express : l'Auvergne et Clermont ont le vent en poupe. Elus et structures concernées souhaitent surfer sur cette image positive de la région pour développer l'activité tourisme d'affaires.

zenith auvergne

A Clermont, le plus grand Zénith de la future région Auvergne-Rhône-Alpes pouvant accueillir 9 400 places assises et debout

Lonely Planet, le premier éditeur de guides de voyages dans le monde, vient de classer l'Auvergne en sixième position, dans le top 10 des régions à visiter en 2016, aux côtés de Cuba, et de l'Islande, et même devant Hawaï. Quant à la capitale auvergnate, elle vient d'être placée sur la plus haute marche du podium pour sa qualité de vie dans le Sud-Est, par le magazine l'Express. Clermont-Ferrand grille désormais la politesse à des poids lourds comme Nice, Marseille, Aix-en-Provence, Grenoble et Lyon.
L'Auvergne dispose de villes à fortes personnalités, de sites naturels d'une beauté exceptionnelle, d'une gastronomie réputée, d'offres culturelles, artistiques, sportives et de loisirs variées, sans parler de sa position centrale et de son réseau autoroutier (70 % des congressistes viennent à Clermont par la route). Il est en effet plus facile de venir à Clermont-Ferrand, Vichy, ou Montluçon quand on vient de Lille ou Marseille.
L’Auvergne propose des structures d’accueil de qualité (auditoriums, amphithéâtres, salles modulables...), ainsi qu’une grande capacité hôtelière, de l'hôtel familial à l'hôtel classé 5 étoiles. Le parc hôtelier clermontois a réalisé des investissements importants pour répondre aux nouvelles normes de 2011 et faire passer leur hôtel dans la catégorie supérieure. Ainsi, la ville dispose désormais de 5 hôtels 4 étoiles et de 19 établissements 3 étoiles.

Cinq acteurs et pas des moindres, les plus importants du secteur, ont décidé d'unir leur force et de travailler à une offre globale. Il s'agit d'Auvergne Events, d'ASM Events, de Vulcania, du club hôtelier clermontois et de l'office de tourisme et des congrès de Clermont-Ferrand, sous l'impulsion de Marion Canales, adjointe en charge de l'économie et des congrès à Clermont-Ferrand. Les cinq partenaires ont d'ailleurs déjà uni leurs forces pour se faire connaître auprès des Lyonnais, en organisant une rencontre avec le club de la presse. 

Le Velay aussi a une carte à jouer vis-à-vis de Lyon. L’agglomération du Puy possède plusieurs équipements pour accueillir des congrès, séminaires, réunions : l'Hôtel Dieu du Puy, l'Hôtel du département, le centre culturel de Vals, les Orgues à Espaly. La cité ponote a pour projet de transformer l'ancienne piscine d'Aiguilhe en centre de congrès et autres manifestations.
Depuis plusieurs années, Vichy veut conquérir de nouveaux clients en matière de tourisme d'affaires. « Nous commençons à nous développer. C'est une bonne solution de nous engager dans cette voie là. La ville de Vichy possède des atouts comme son authenticité, sa position centrale avec un accès à l'autoroute, son côté pratique, tous les congrès, séminaires se passent en centre-ville dans des bâtiments historiques situés à quelques mètres des hôtels. Elle possède des petits plus comme la remise en forme avec le thermalisme, les courses à l'hippodrome, les manifestations à l'opéra », explique Bernard Kajdan, adjoint en charge du sport, du tourisme et des relations internationales à la ville de Vichy. 

La ville de Moulins souhaite aussi développer le volet tourisme d'affaires mais elle est consciente de ne pas posséder une offre commerciale suffisante, pour faire la promotion de sa ville. Elle souhaite y remédier dès 2016, en se réorganisant. Elle pourra également s'appuyer sur la création de nouvelles chambres d'hôtel, environ 110 d'ici deux ans, et sur l'amélioration du parc d'exposition.
Le centre Athanor de Montluçon est aussi un acteur qui compte en matière de tourisme d'affaires. Le centre a reçu 111 manifestations économiques et 68 000 personnes du 1er août 2014 au 31 juillet 2015.

En matière de tourisme d'affaires, seul le Cantal paraît en retrait. Malgré des équipements comme le Prisme ou le centre des congrès des Carmes, Aurillac accueille moins de congrès. Pour Bruno Avignon, directeur général de Cantal destination, cela peut s'expliquer par un problème d'attractivité du territoire. Cantal destination a donc décidé de démarcher les entreprises cantaliennes pour connaître leurs besoins et proposer à leurs clients des produits décalés.

Source : lamontagne.fr