Vous êtes ici

À Vichy, une visite de la ville guidée...par son téléphone

Alors que débute la saison touristique, nombreux devraient être les visiteurs à franchir prochainement les portes de Vichy. Et la technologie saura se mettre à leur service.

application office de tourisme de vichy

Un sac à dos sur les épaules, un petit goûter en poche, l’appareil photo en bandoulière… et le téléphone en main. Tel pourrait être l’attirail-type du visiteur de la cité thermale cet été. Comment ? Pas vraiment indispensable, le téléphone ? À le considérer dans son usage premier, c’est entendu. Mais quand celui-ci se mue en guide touristique, la donne est différente.

Et c’est là tout l’intérêt du nouveau site internet de l’office de tourisme mis en place l’été dernier : offrir au marcheur la possibilité d’être guidé par son propre smartphone au gré de ses pérégrinations dans le cœur de ville. Pour ceci, en plus d’une présentation thématisée de la cité autour de trois thèmes (élégante, rafraîchissante, atemporelle), trois parcours s’offrent au choix de l’utilisateur, bâtis autour de trois des secteurs les plus prisés de la ville : le vieux Vichy, le quartier Thermal, et les abords du lac. Un autre parcours propose, lui, de partir à la découverte les « incontournables » vichyssois. Et si l’on optait pour ce trajet ?

Mobile en main, c’est alors devant l’Opéra que le marcheur est invité à se rendre pour le début d’une balade qui se déclinera en douze points. Pour se rendre à chacun d’entre eux, une carte se présente sur le téléphone, un trait rouge marquant le chemin à suivre. Un détour par les passages du centre-ville puis par le hall des Sources via la rue Lucas et l’avenue Eisenhower, et voici que se présentent les chalets Napoléon III. Mais au fait, quelle est l’histoire de ces chalets ? Pour qui se poserait la question, l’outil de guidage apporte son éclairage : un clic sur le point dessiné sur la carte, et voici qu’apparaît l’historique du lieu, photos à l’appui. L’occasion d’apprendre (ou réapprendre) que les chalets furent construits dans les années 1860 à la demande de l’Empereur, que les parcs, étape suivante, représentent 1/6e de la surface de la cité, puis, plus loin, que la source Lardy aurait pour les femmes des vertus bien particulières (dont on fera ici mystère).

Puis, quittant les bords d’Allier et les parcs, voici que la carte interactive redirige vers le centre pour y découvrir les trésors méconnus de l’église Saint-Blaise et de la galerie en « fer à cheval » de la source de l’hôpital. Et voici qu’une envie de se restaurer se fait sentir. Mais là aussi, le site a tout anticipé : un clic sur un onglet dédié, et voici qu’apparaît toute une liste de bars et restaurants situés à proximité. Pratique pour se remettre de cette visite guidée d’un genre nouveau. Où tout l’intérêt est aussi, évidemment, de savoir lever la tête.

Source : www.lamontagne.fr

Site de l'office de tourisme : www.vichy-destinations.fr