Vous êtes ici

UNE BELLE SAISON TOURISTIQUE POUR VICHY

Les nouveautés ont attiré les foules et les figures imposées ont continué de séduire. Une satisfaction mais aussi une responsabilité.

vichy tourisme

L’an dernier, le tourisme dans son ensemble avait souffert des attentats terroristes commis sur le sol hexagonal. Pas cette année. « Du point de vue national, est-ce que les gens se sont habitués ou le souffle s’est dissipé ? Est-ce parce que d’autres pays touristiques ont été frappés, comme l’Espagne ? », s’interroge Philippe Gendre, directeur de l'office de tourisme.

Toujours est-il que « nous sommes toujours préservés, mais nous l’avons encore été davantage. » Et le constat est là : « Les chiffres sont très satisfaisants, et récompensent les efforts mis en place depuis de nombreuses années. Mais ça ne date pas de juillet-août, on a senti dès la “pré-saison” qu’il se passait quelque chose. »

La méthode

« Ce n’est pas la stratégie du doigt mouillé. D’abord, un compte au guichet, pour déterminer la provenance des touristes. Ensuite, une cellule photoélectrique, à l’entrée de l’office. » Autant d’informations qui permettent d’affiner les bilans. « Et ces deux indicateurs sont en hausse ! » se félicite Philippe Gendre.

La fréquentation française

Même si cette donnée n’est pas la panacée, elle reste au centre de toutes les attentions. Et quand on l’étudie de près, on voit la prééminence très importante de la clientèle de Rhône-Alpes. + 147 % en juillet, et + 116 % en août ! Et de surcroît, la clientèle étrangère est, elle aussi, à la hausse.. « Cela fait plus de 10 ans que nous menons une politique destinée à la clientèle de proximité. On a fait de l’office de tourisme une machine professionnelle à promouvoir notre territoire », s’enthousiasme Jérôme Joannet, directeur général de l'office de tourisme..

La fréquentation internationale

La clientèle touristique néérlandaise a été la plus nombreuse à fréquenter la cité thermale cette année. Près d’un tiers du total. Pourquoi ? Parce qu’elle privilégie souvent les hébergements dits « légers », c’est-à-dire camping, qu’ils soient logés en chalet, mobile-home ou tente. Et comme « la moitié de la capacité d’hébergement des campings 3 et 4 étoiles dans le département est dans l’agglo de Vichy… » CQFD.

« Ensuite, on trouve les moyens de les occuper, pour les garder plus longtemps », sourit Jérôme Joannet. Le territoire compte d’ailleurs renforcer son accueil en la matière, pour consolider son assise et conserver son avance. Derrière, les Belges et les Anglais restent fidèles à la cité thermale, les Espagnols reviennent, et les Allemands persistent et signent.

Les professionnels

Le taux de satisfaction des hôteliers, restaurateurs et gestionnaires de sites touristiques, est lui aussi au beau fixe. « À peu près le même nombre pense que la saison a été bonne à fin août, mais beaucoup plus pensent qu’elle a été très bonne. C’est 20 % de plus que la moyenne régionale. Alors qu’en général, ils sont plutôt prudents… »

Les réussites

Tous les musées affichent une fréquentation positive, même celui des Arts d’Afrique et d’Asie, qui n’a rouvert que depuis peu, après une année de travaux. Les visites guidées font le plein, elle aussi. + 23 % par rapport à l’an passé. Et en tête d’affiche, « La Garçonne », balade théâtralisée proposée par Alla Pikozh, connue et reconnue pour son implication locale dans les diverses reconstitutions historiques. « C’est vrai qu’elle est très importante pour le bassin, note Jérôme Joannet, si on la perdait, ça nous ferait beaucoup de mal. »

vichy tourime

Enfin, la visite libre de l’Opéra a emballé le public. 4.500 personnes. « Notre crainte, c’était de déshabiller les visites guidées pour habiller l’Opéra. Ça n’a pas été le cas. On a gagné des visiteurs dans les deux cas. Cela prouve que le marché local grossit », termine Jérôme Joannet qui, désormais, voit plus grand. « L’ouverture en juillet-août, c’est pour expérimenter. L’objectif maintenant, c’est d’élargir. 

L'enjeu

La France mène la danse touristique, au niveau mondial, en termes de fréquentation. « Mais elle n’est que 5e pour la consommation, tempère Philippe Gendre ». Or, cette année, cette donnée-là a aussi le moral. « Qu’est-ce qui crée de l’emploi et des richesses ? C’est bien la consommation, reprend Jérôme Joannet. L’enjeu est là : transformer le visiteur en consommateur. » D’où les codes et les pratiques empruntés au marketing, et cette marque « Vichy Destinations », désormais pierre angulaire de toutes les stratégies.

« Il faut motiver tous les professionnels à aller dans ce sens-là », martèle Jérôme Joannet. Pour autant, pas question non plus de négliger la fréquentation. « C’est bien de les transformer en consommateurs, mais il faut déjà qu’ils soient là », sourit le directeur de l’office de tourisme. Un cercle vertueux donc, qui doit être porté par la force motrice de toutes les énergies locales. Au service l’image de la Ville, de son attractivité, et de son développement.

En chiffres :

Le top 3 pour la France
1. Auvergne. 2.577 personnes (+ 47 %).
2. Rhône-Alpes. 2.470 personnes (+ 127 %).
3. Île de France. 1.541 personnes (+ 60 %).

Le top 5 pour l’étranger
1. Pays-Bas. 904 (+ 86 %).
2. Belgique. 467 (+ 37 %).
3. Grande-Bretagne. 368 (+ 58 %).
4. Espagne. 298 (+ 59 %).
5. Allemagne. 270 (+ 27 %).

Global. 13.425 personnes de l’Hexagone (+78 %) et 2.957 de l’étranger (+ 56 %) se sont adressées à l’office de tourisme cet été.
Le compteur de passage. 49.626 entrées ont été détectées électroniquement à la porte de l’office de tourisme cet été (+ 3 %).
Visites guidées. Les différentes propositions ont attiré au total 2.439 personnes sur deux mois (+ 23 %).

Source : www.lamontagne.fr

www.vichy-destinations.fr