Vous êtes ici

UNE CENTRALE HYDROÉLECTRIQUE À VICHY

centrale hydrolelectrique vichy

Le projet de centrale hydroélectrique shema sur le site du barrage de Vichy a été retenu par le Ministère de la Transition écologique et solidaire.

centrale hydrolelectrique vichy

pont vichy

Ce projet s’inscrit dans la démarche volontaire « territoire à énergie positive » TEPos de Vichy Communauté qui a pour objectif de couvrir, en 2050, 93% des besoins énergétiques du territoire par des énergies renouvelables locales.

« L’État a retenu le projet le plus ambitieux, se félicite Frédéric Aguilera, maire de la cité thermale. Un chenal à part sera créé. Il y aura une partie de la prise d’eau dans le lac, qui passera sous la route, et rejoindra une turbine de l’autre côté du barrage, pas loin de la sortie de la rivière artificielle. On ne sera pas du tout sur une vanne du barrage. » a-t-il confié à La Montagne.

Le projet de SHEMA prévoit la production de 17 millions de kilowatts/heure par an, soit l’équivalent de la consommation de 8.400 habitants. Un peu plus d’un tiers de la population vichyssoise.

L’opération ne coûtera pas un euro aux collectivités locales, ni à la Ville, ni à l’agglomération. C’est l’opérateur SHEMA, filiale d’EDF, qui sera chargé de déployer son projet. L’énergie générée sera ensuite réinjectée sur le réseau. En revanche, « ça va rapporter au territoire, car l’opérateur paiera une redevance », poursuit Frédéric Aguilera. Le montant reste désormais à négocier. Le coût global du projet, lui non plus, n’est pas encore finalisé.

Au niveau calendrier, SHEMA, lauréat de l’appel d’offres à Vichy, compte maintenant engager « des études techniques approfondies et les procédures réglementaires » avant la construction de la centrale. Pas de calendrier défini dans l’immédiat. Mais selon le maire, le projet pourrait aboutir « dans les cinq ans ».

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com