Vous êtes ici

Valérie Trierweiler rencontre Théo, 12 ans, amputé des quatre membres

Un bonnet de bain de Superman vissé sur la tête et une volonté à toute épreuve. Le jeune Théo Curin, 12 ans, enchaîne les longueurs de bassin. Il n'a qu'une idée en tête : devenir champion paralympique.

Amputé des quatre membres suite à une méningite contractée à l'âge de 6 ans, ce jeune espoir de la natation handisport, qui s'entraîne tous les jours au centre aquatique de Bellerive-sur-Allier, près de Vichy, était l'objet de toutes les attentions, mercredi, au bord du bassin. Valérie Trierweiler, première dame de France, accompagnée de Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, sont venues en personne encourager l'adolescent actuellement pensionnaire au Centre de Ressources d'Expertise et de Performance (CREPS) de Vichy-Auvergne.

Début 2013, il participait à ses premiers championnats de France de natation handisport et il ne compte pas s'arrêter là. "J'envisage de monter sur la plus haute marche du podium ! " a-t-il lancé à ses visiteurs, impressionnés par tant de détermination. "Je suis venue le soutenir pour qu'il aille jusqu'au bout de son rêve de médaille. Théo est un modèle pour nous tous", a confié la première dame de France, bien décidée à "défendre la cause des enfants vulnérables". Aux côtés de la compagne de François Hollande, le parrain spirituel de Théo, Philippe Croizon, lui-même sportif de haut niveau amputé des quatre membres qui a traversé tous les océans à la nage et soutient Théo depuis des années.  "Sa mère m'a écrit un jour après la parution de mon premier livre pour me raconter l'histoire de son fils. Je n'ai pas eu  le courage de répondre tout de suite. Six mois plus tard, je l'ai rencontré. Depuis, nous sommes comme deux frères. Inséparables, unis dans le même destin. On se dit que ce qui nous est arrivé est terrible, mais on peut le surmonter, grâce au sport. Il nous manque juste quelques morceaux, c'est tout !"

Quant à Théo,très entouré et encouragé, il s'entraîne sans relâche pour devenir un jour le champion qu'il rêve d'être. Rendez-vous est donné à Tokyo, en 2020.  

Pour en savoir plus sur l'histoire et l'actualité de Théo : http://enmarchepourtheo.blogspot.fr/

Source : newsauvergne.com