Vous êtes ici

La maison natale d’Albert Londres à Vichy : projet de restauration

Pour Véronique AUGER, journaliste de télévision et Présidente du Fonds de dotation qui a racheté la maison Albert Londres : "notre projet, utile à l’image et au développement touristique du territoire, peut être soutenu par un grand nombre de chefs d’entreprise, commerçants et artisans".

Veronique Auger

Véronique Auger

Véronique Auger est une journaliste de télévision. Depuis septembre 2006, elle présente Avenue de l'Europe, un magazine diffusé chaque samedi sur France 3 après le 19/20 et consacré aux pays de l'Union européenne.
Elle a publié trois ouvrages: "Barre, Bérégovoy, Balladur: trois hommes qui comptent" aux éditions Pluriel; "Pour une Europe juste", un livre d'entretiens avec Élisabeth Guigou aux éditions du Cherche Midi et "Nourrir la planète", un livre d'entretien avec Bruno Le Maire alors Ministre de l'agriculture, aux éditions du Cherche Midi.
Elle a été faite chevalier dans l'Ordre du Mérite en 2008 puis officier en 2015.

Quelle est l’origine de votre intérêt pour la Maison Albert Londres ?
 
Pour tous les journalistes, Albert Londres reste l’icône du grand reportage. Laisser ainsi en ruine la maison dans laquelle il est né dans la nuit du 1er novembre 1884 aurait été profondément choquant et également préjudiciable pour le territoire.
Quoi de mieux que « le prince des reporters » pour redorer une image fortement entachée par les évènements de la dernière guerre aux yeux de ceux qui font l’opinion, à savoir les journalistes ? Enfin, chaque semaine ce sont des centaines de touristes qui stationnent devant la maison,  avides d’informations sur son ex occupant.
 
Quelle est la nature de votre projet ?

La maison, construite dans les années 1830,  est restée inoccupée depuis des dizaines d’années et n’intéressait personne jusqu’à ce Marie de Colombel décide de se battre pour la réhabiliter et en faire une pépite pour le quartier du Vieux Vichy. C’est elle qui a créé une association pour réagir et qui s’est battue pour que l’on puisse la racheter. C’est chose faite depuis la fin 2015.
Notre projet comporte trois volets :
1- Une maison d’écrivain autour de la vie et de l’œuvre d’Albert Londres. Elle sera ouverte au public.
2- Une maison du grand reportage, dans laquelle les jeunes journalistes recevront aide et coaching de grands reporters de renom
3-  Un comité scientifique en charge d’une étude approfondie des archives personnelles d’Albert Londres laissées à la Bibliothèque nationale par sa fille Florine.
 
Quels sont les principaux enjeux à venir ?
 
Un appel aux dons vient d’être lancé via la Fondation du patrimoine de l’Allier qui nous soutient : www.fondation-patrimoine.org/43384
 
L’objectif est de commencer la 1ère tranche de travaux d’ici à la fin de l’année 2016 (montant nécessaire : 170.000 euros).
 
La Fondation Michelin nous soutient déjà. Nous pensons que notre projet, utile à l’image et au développement touristique du territoire, peut être soutenu par un grand nombre de chefs d’entreprise, commerçants et artisans.
 


A propos de la maison natale d’Albert Londres

Au cœur du vieux Vichy, la maison natale du célèbre journaliste Albert Londres a été bâtie dans les années 1830. Il s’agit d’un édifice construit dans un style néo-gothique. Un élément architectural fait l’originalité du bâtiment : un châtelet d’entrée avec deux poivrières, cercles de pierre superposés et terminés par un ornement ovale. Au-delà des pierres et des tourelles, ce qui doit se dégager de cette bâtisse, c’est une ambiance marquée de la personnalité d’Albert Londres, né dans cette maison la nuit du 1er novembre 1884.

Source : ceea-allier.com