Vous êtes ici

Vichy Communauté officiellement reconnue Territoire à Energie Positive

Mardi 24 octobre, Vichy Communauté a été reconnue officiellement territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte lors des premières rencontres nationales des territoires en transition.

vichy communauté territoire à énergie positive

Cette cérémonie nationale, qui s’est déroulée en multiplexe à Angers, Arras, Lyon et Toulouse, était présidée par Bruno Lechevin, Président de l’ADEME pour présenter tous les bénéfices d’une démarche territoriale partagée.

A cette occasion, Michel Aurambout, vice-président de Vichy Communauté en charge du Développement Durable, des Energies et des Espaces Naturels Sensibles a signé une convention avec l’Ademe qui octroie 100 000 euros de subvention à Vichy Communauté pour de l’animation territoriale autour de la démarche sur la transition énergétique durant trois ans.

Cette date signe également le démarrage du concours Territoire à Energie Positive lancé par Vichy Communauté.

Le concours : « actions citoyennes en faveur de son Territoire à énergie positive» (TEPOS) lance la démarche de  concertation de la Communauté d’agglomération avec les citoyens de son territoire. Ce concours veut susciter un engouement collectif et créer une dynamique autour du futur programme « Territoire à énergie positive ».
Les trois lauréats remporteront des prix allant de 500 à 2000 €

Pour les élus en charge du dossier, le vice-président de la collectivité Michel Aurambout en tête, il n’y a pas de doute : si chacun s’engage, le territoire « a tout pour pouvoir arriver à une autonomie énergétique en 2050 ». Bien sûr, Vichy Communauté compte montrer l’exemple, et bien des projets ont été menés au cours des derniers mois. D’autres pistes de travail, elles, sont déjà bien avancées. C’est le cas d’un dossier symbolique : l’installation d’une centrale hydroélectrique au niveau du pont-barrage sur l’Allier, qui pourrait se concrétiser d’ici trois ou quatre ans.

Cette centrale pourrait produire 18 millions de kw\h, susceptibles de fournir la moitié de la ville en électricité. La création d’un site de méthanisation, afin de transformer les déchets agricoles en gaz, est aussi plus que jamais à l’étude. Une réflexion est également en cours sur le développement de l’énergie éolienne, assure-t-on du côté d’une agglo qui, donc, compte aussi mettre les habitants à contribution.

Ces derniers, déjà fortement incités à se tourner vers les déplacements « doux », peuvent par exemple bénéficier d’aides en vue d’une rénovation énergétique de leurs domiciles. Via un programme de rénovation énergétique de l’habitat, qui s’adresse aux propriétaires dépassant les plafonds de ressources de l’Agence Nationale de l’habitat (ANH), Vichy Co’ envisage de rénover 300 logements en trois ans. Une autre piste de « travail citoyen » concerne l’énergie solaire. Fin novembre, il sera possible de tester l’éligibilité de son habitation à recevoir un panneau photovoltaïque*. Exploitée à son maximum, l’énergie solaire pourrait fournir la moitié des besoins en énergie du territoire. Une bonne piste parmi d’autres pour faire un grand pas vers l’autosuffisance d’ici 2050.