Vous êtes ici

Chantier : Vidange du lac d'Allier et rénovation de la rive gauche

chantier rive gauche vichy-bellerive

La rive gauche va débuter sa spectaculaire transformation. Un chantier de près de 20 millions d’euros. Dans le même temps, le lac d’Allier sera vidangé, puis curé.

La rive gauche

« Il était important que les rives se répondent vraiment, un peu comme au lac d’Annecy », ajoute Gérard Brunel, adjoint au maire de Bellerive-sur-Allier, chargé de l’urbanisme. Les touristes passeront ainsi des séjours de cinq ou six jours, plutôt que deux ou trois.

La nouvelle promenade paysagée et aménagée s’étendra sur plus de 5 km. Du pont de l’Europe à la boucle des Isles (en face de l’aviron), pour la partie la plus visible, mais la commune d’Abrest sera également impactée. Les travaux de réaménagement de la rive gauche devraient être entièrement terminés à l’automne 2019.

La vidange du lac

Elle débutera le 8 octobre, et durera deux semaines. Le lac ne sera pas entièrement vidé : au fond restera le lit originel de la rivière, d’une largeur de quelque 30 mètres, contre 250 pour le plan d’eau actuellement. Une opération menée en partenariat avec la Fédération française de pêche. Les poissons seront incités à suivre le courant et à quitter le lac.

Pour les autres, des pêches de sauvegarde seront effectuées, afin de les replacer dans le lit.
La qualité de l’eau sera également placée sous haute surveillance, pour ne pas polluer l’aval de la rivière. « Normalement, le 22 octobre, la vidange sera terminée. »

chantier rive gauche vichy-bellerive

Les fouilles archéologiques

La vidange faite, viendra la période de fouilles. Des parties émergées, mais aussi immergées, avec l’intervention d’archéologues plongeurs. Seront notamment recherchées des traces d’un pont antique, qu’emprunta Jules César pendant le Guerre des Gaule, selon la légende, et d’une épave.

Le curage du lac

« Il n’y en a pas eu de cette ampleur depuis 1990. » Il s’agit de redonner le lac à la navigation, notamment au niveau du Sichon, où le fond du lac affleurait quasiment. Et d’enlever les strates de vase accumulées. Concrètement, des pistes d’accès seront créées, pour permettre les allées/venues d’engins de terrassement « comme sur les autoroutes ».

Quelque 50.000 mètres cubes de sédiments devraient ainsi être curés. Soit entre 50 centimètres et un mètre de hauteur, selon les cinq zones de chantier prévues.
Le curage devrait durer « un mois et demi, si tout va bien. »

chantier rive gauche vichy-bellerive

Les joggers

« Ils n’ont plus que trois semaines pour faire le tour du plan d’eau », préviennent les élus. Ensuite, le temps du chantier, ils devront prendre de nouvelles habitudes, avant de retrouver un terrain de jeu flambant neuf.

Les embarcations

Elles seront sorties de l’eau le temps du curage.

Le danger

« Il ne faut pas aller se balader près du lit de la rivière, prévient le maire de Vichy. Lors de la dernière vidange, on a été obligé d’aller chercher des gens, ou des chiens, coincés dans la vase ! »

Financement. Le coût du chantier est estimé à près de 20 millions d’euros, sans compter le curage du plan d’eau (2,4 millions d’euros), entièrement pris en charge par la Ville de Vichy. Ce coût est partagé entre les partenaires suivants : L’Europe : 1,712 million ; L’État : 1 million ; La Région : 4,44 millions ; L’Agence de l’eau : 2,08 millions ; Le Département : 1,75 million ; La Ville de Vichy : 2 millions ; La Ville de Bellerive-sur-Allier : 1 million ; Vichy Communauté : 8 millions.

Source : lamontagne.fr

Photos Emeric Enaud / Images de synthèse Axe Saône

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com