Vous êtes ici

Visite dans l'atelier de construction de Saint-Yorre de l'hypercar Akylone

akylone

Le projet d’hypercar français porté par Genty Automobile avance à grand pas. Frédéric Genty, PDG de la société, a ouvert ses portes samedi dernier, à Saint-Yorre.

akylone

Le châssis tubulaire de l'Akylone est terminé et reçoit déjà ses premiers éléments de la direction.

Tout a été conçu dans l'atelier de protypage de Saint-Yorre.

Frédéric Genty travaille avec des sous-traitants en découpe laser. Mais les sous ensembles sont ensuite soudés à Saint-Yorre.

akylone

Frédéric Genty s'est équipé d'une cintreuse à commande numérique qui peut plier des tubes de 75 mm de diamètre et 5 mm d'épaisseur.

Construite en fibre de verre, les parties intérieures de l'Akylone seront enfilées et assemblées dans le châssis tubulaire.

Les roues de l'Akylone sont équipées de pneu Michelin en 275 X 30 à l'avant et 325 X 30 à l'arrière. L'Akylone est une vitrine pour le manufacturier clermontois.

Frédéric Genty indique l'Akylone devrait tourner en mars prochain sur la piste de Ladoux avec un pilote Michelin homologué 300 km/h. Cette voiture de prestige devrait aussi faire quelques tours sur les 24 heures du Mans.

La motorisation de l’Akylone a évolué

akylone

À la base, c’est toujours un moteur d’Audi R8 : un V8 de 5,2 litres de cylindrée qui développe 522 chevaux d’origine. Frédéric Genty prévoit de reprogrammer ce bi-turbo pour le faire cabrer à 900 chevaux. Le projet initial prévoyait d’ajouter à ce moteur thermique deux moteurs électriques totalisant 300 chevaux dans les roues avants. Mais pour synchroniser les moteurs électriques au thermique, il fallait rallonger la facture du développement de l’Akylone de 400.000 euros. « Nous installons un dispositif pour injecter de l’hydrogène dans l’air d’admission du moteur pour porter la puissance à 1.200 chevaux », explique Frédéric Genty.

Source : lamontagne.fr

www.genty-automobile.com

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com