Vous êtes ici

Voiture électrique

Des bornes de recharge électrique fleurissent dans l'agglomération de Vichy, alors que l’État encourage le remplacement des vieilles automobiles par des véhicules à faibles émissions de gaz à effet de serre.

borne electrique vichy

Le Syndicat départemental d’énergie de l’Allier (SDE03) a installé 75 bornes de recharge dans le Bourbonnais pour accompagner le développement des voitures électriques et lever le frein psychologique de la panne sèche. Dix-sept stations accessibles à l’aide d’un badge ont été mises en service sur le territoire de la communauté d’agglomération de Vichy, et la toute dernière sera installée à Cognat-Lyonne au cours du premier trimestre 2018.

Des bornes plus utilisées à Vichy qu'ailleurs

En un an, près de 3.000 recharges ont été effectuées sur ces bornes avec un répartition très variable d'un site à l'autre. Les utilisateurs, dans leur grande majorité, ont branché leurs véhicules sur les équipements déployés dans la ville centre, à proximité des commerces et services. Ainsi, à Vichy, la station de la place Charles-de-Gaulle a réalisé à elle seule 445 recharges sur douze mois, à deux pas de La Poste et des boutiques du centre-ville.

« Nous avons 90 abonnés sur le territoire de la communauté d’agglomération de Vichy, mais notre réseau est ouvert aux autres opérateurs comme Chargemap, Kiwhi Pass et Sodetrel qui commercialisent des recharges, précise le SDE03. Aujourd’hui, tous les réseaux doivent être interopérables. Cela signifie qu’un utilisateur de passage peut se brancher, même s’il n’est pas du département. »

bornes electriques

Bornes de recharge déployées par le SDE 03 dans l'agglomération de Vichy. Infographie François Mercat.

Les constructeurs installent des bornes dans leurs principales concessions, mais ils ne sont pas seuls à s’inscrire dans cette démarche. À l’heure de la transition énergétique, les grandes surfaces jouent aussi la carte de l’électromobilité. À Vichy et Bellerive, Leclerc et Lidl ont installé des bornes pour apporter un service aux automobilistes et les garder au chaud dans leur galerie le temps du plein.

Dans ce domaine, les zones rurales ne sont pas forcément à la traîne. Au Mayet-de-Montagne, Intermarché vient de mettre une autre borne en service trois ans après l’implantation d’un premier équipement : « Je le fais parce que j’y crois, explique Michel Léost, le patron du magasin. J’avais installé une première borne à côté de la station-service, comme un pied de nez. Elle était destinée à mon véhicule hybride plug-in, mais des conducteurs s’y branchaient parfois… Je pense qu’il y aura de plus en plus de véhicules électriques, et l’hydrogène prendra un jour le relais. »

Des entreprises branchées

Des pionnières s’équipent pour prendre, demain, un virage énergétique. JCE Biotechnology a aménagé cet automne un nouveau bâtiment de 2.500 m2, au Bioparc d’Hauterive, afin de développer ses activités. Sur le parking, une première borne avec deux points de recharge a été mise en service, et la société ne compte pas en rester là. Des câbles ont été tirés pour déployer deux autres prises sur le parking des salariés et deux autres à proximité du service après-vente. « L’entreprise a une flotte de véhicules. On roulera peut-être à l’électrique dans dix ans, et les salariés aussi, explique Éric Gohier, P-DG de la société et conducteur d’une hybride. Nous avons anticipé. »

De nombreux constructeurs proposent des voitures électriques ou hybrides rechargeables, mais leur temps de charge varie en fonction de la puissance de la borne et de la capacité de la batterie. Pour une meilleure autonomie, les firmes fabriquent de nouvelles générations aux technologies toujours plus performantes. Reste le coût du véhicule et de l’électricité ! Gratuit pour l’instant, l’accès aux bornes du SDE03 deviendra payant à partir du 1er juillet 2018.

Source : www.lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com